Tuto lingettes lavable #bebenature #zerodechet #diy

Enceinte de 23 semaines, je me pose beaucoup de questions, j’ai envie plus que jamais de changer ma vie, de continuer ma philosophie de vie. Autant certains pensent que nous ne pouvons rien faire, autant moi, je suis un peu comme le colibri, chaque geste doit avoir un sens ! Aussi je me lance dans le minimalisme pour bébé, dans le zéro déchet, j’espère que ça vous inspirera un peu….

Pour ce premier billet pour le rendez-vous bébé nature, avec Happy Mother  et Maman Mammouth, je vais vous partager un petit tuto pour coudre des lingettes lavables. Vous n’êtes pas sans savoir que les lingettes du commerce sont cracras, même les bio et génèrent des déchets, beaucoup de déchets.

Pour commencer j’ai choisit un tissu éponge bio, et un tissu coton qui me restait d’un autre travail de couture !

J’ai aussi choisit de faire des lingettes rectangulaire 10*15 cm pour une meilleure prise en main (je garde les carré pour mon visage).

  1. Découper votre gabarit dans du carton pour plus de facilité, puis le superposer sur le tissu puis tracer, découper (sur le coton, et l’éponge)
  2. Poser envers sur envers les 2 tissus différents, puis coudre (pour ma part à la machine mais je pense qu’à la main c’est aussi faisable), pour les novices en coutures comme moi, laissez l’aiguille abaisser quand vous arrivez au coin puis tourner votre tissu. Ne cousez pas jusqu’au bout pour retourner votre tissu (n’oubliez pas que vous cousez sur envers)
  3. Retournez votre tissu
  4. Finissez de coudre à la main

Et voilà 1 lingette de faites….vous verrez au bout de 10 vous aurez la main 🙂

Je les teste sur les petits que eje garde et j’adore, plus de cotons, plus de lingettes humides….pratique, écologique et sain pour les fesses fragiles de bébé.

Pour le côté nomade, je vais fabriquer 2 petits sacs un pour les ranger et 1 pour les sales. (je vous monterais plus tard ) !

Et vous, qu’en pensez vous ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Defi Green blog, ma lessive à la cendre #defigreenblog

Maman youpie nous propose de participer à un défi pour la planète, je ne pouvais pas passer à côté bien entendu :). Je suis déjà pour ma part dans ce challenge depuis quasi 2 ans…j’avance petit à petit. Cela prend plus de temps de changer, les mauvaises habitudes sont lourdes…

Depuis ces 2 ans nous avons :

♥ Supprimer les courses en grande surface
♥ Utiliser un compost pour les déchets
♥ Supprimer le Nutella, les sodas etc…
♥ Supprimer les cotons tige au profit de l’oriculi
♥ Supprimer les gels douches, shampoing pour des savons saponifiés à froid et des shampoing solides
♥ Supprimer une bonne partie de la pharmacie
♥ Supprimer le coton pour le remplacer par les lingettes (faites maison)
♥ Faire ma lessive et produits d’entretien nous même
♥ Faire nos courses avec des tote bag et des boites en verres
♥ Acheter en vrac
♥ Vendre mes boites plastique au profit des bocaux en verre
♥ Passer de viande chaque jour à 1 à 2 fois par semaine max
♥ Privilégier les commerçants locaux pour éviter les suremballages d’internet
♥ Faire de la cuisine local, de saison
♥ Désencombrer ma maison (enfin ça j’y suis encore mdrrrr)

J’ai encore beaucoup de chemin mais ça prend forme, mes prochains challenge seront le papier essuie tout, les mouchoirs, les couches lavables pour futur bébé voir même les langes, et la fabrication de pleins d ‘autres choses….(vous verrez prochainement).

Ces défis me font plaisir et m’incite à connaître davantage la vérité sur les choses que l’on mange…creuser et découvrir les impacts néfastes sur la planète que la nature nous prête ! Si vous voulez nous rejoindre c’est par ici !

La semaine dernière j’ai fabriqué une nouvelle lessive pour alterner avec l’autre lessive que je fais…et qui plus est elle est de saison :). La lessive à la cendre ! Pour le moment elle est en cours de test donc je vous en dirais plus prochainement !

 

Et vous quels sont vos gestes quotidiens ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le langage #montessori

Le langage, une partie essentielle du développement de l’enfant. L’enfant va aller à son rythme….les âges sont donnés à titre indicatif, bien entendu la période sensible du langage est une étape importante !

Le langage articulé
L

Tout comme un bébé apprend à marcher (seul sans aide), le langage est une activité qui s’apprend seule.

2 phases :

1. La phase pré-linguistique (absorption du langage)

Maria Montessori disait que cette phase était essentiel : l’enfant va tout absorber (même le pire ).

• A la naissance l’enfant observe tout. (la bouche)
• Ensuite il fait ses vocalises, des sons simples, avec une voyelle)(le larynx est trop haut, la myélinisation permet sa descente vers 7 ans la fin)
• Le langage canonique : ajout d’une consonne labiale aux voyelles : musculation grâce à la succion (ba, la, ma…)
• La lallation : répétition de syllabe (dada,papa….)(attention quand un enfant est malentendant cela peut être moins fluide)
• Il réagit de manière plus constante vers 8-9 mois à sa langue maternelle (préférer 1 référent par langue)
• Vers 10 mois il connait 70 mots et comprend « stop » ou « non » mais il n’est pas encore capable de reproduire.

2. Linguistique

o De 12 à 24 mois : la phase de locution, construction des mots, avec la venue des premiers mots intentionnels (eau, lait….) qui seront liés au quotidien de l’enfant ou aux émotions.
o La phase grammaticale à partir de 24 mois, c’est l’explosion du langage (maturité du lobe frontal). Puis il y va affiner le vocabulaire. Pour cela le mieux est d’utiliser du vocabulaire riche, précis et correct. Utiliser le plus possible son prénom.

Les aides :

• Parler lentement avec des mots concrets
• Donner le temps à l’enfant de parler (les âges sont donnés à titre indicatif), éviter de le presser
• Lire des histoires aussi souvent qu’il le désire (oui je sais nous allons lire 10 fois le même livre mais cela l’aide aussi à la mémorisation)
• Utiliser le langage rythmique avec les comptines (pour exercer l’oreille)
• Vérifier la capacité auditive de votre enfant de manière régulière)
• Parler à l’enfant quand vous faites qquechose (je te change, je vais te laver etc….)
• Ne pas se moquer de l’enfant s’il y a erreur
• Lorsque l’enfant fait une erreur, ne pas la souligner (ne pas lui demander de répéter correctement), mais à vous de lui redire : tu as voulu dire cela je crois…… ? (cela peut être encourageant et montre que vous avez compris)
• Au max éviter la tétine dans les moments d’activités et de langage

Le matériel :

Pour l’aider encore davantage, Maria Montessori avait conçu du matériel dès le début du langage dans la vie de l’enfant.
Voici une liste à présenter de préférence dans l’ordre (les 3 premiers), pour éviter de mettre l’enfant face à des difficultés, puisque la complexité s’accentue :

 La nomenclature-avec-des-objets-reels (pdf)
nomenclature-avec-des-repliques (pdf)
 carte-de-nomenclatures (pdf)
 Les livres
 Le langage rythmique, avec les comptines et les poèmes
 L’expression de soi
 L’exercice de questionnement

Aménager également un coin lecture pour tous, des livres concret, oui avant 6 ans il est totalement inutile de lui mettre des livres avec des lapins habillés puisque nous souhaitons rester dans le concret. (il développera ainsi sa propre imagination). Favoriser également le roulement des livres et de faire de temps en temps des thématiques (les saisons, un animal etc…). 4 5 livres sont suffisants pour un enfant avec la couverture vers lui.
Tout ce matériel se présente selon la leçon en 3 temps.

La leçon en 3 temps : (j’y reviendrais plus précisément dans un autre billet)

C’est une technique importante dans la pédagogie Montessori, pour introduire une nouvelle acquisition.

1er temps : l’adulte associe le nom et l’objet avec des mots justes

2ème temps : l’adulte demande à l’enfant de montrer l’objet

3ème temps : l’adulte demande à l’enfant de nommer et de montrer l’objet

Rappel : pas d’attente de résultat, nous évitons de dire non ce n’est pas ça….nous essayons plutôt de marquer un temps de pause de voir comment l’enfant va réagir, ou de lui demander si ça lui va…si rien ne change laisser et y revenir plus tard lors d’une autre présentation (peut être n’est ce pas la bonne période sensible)

Nous présentons le matériel une fois, puis laissons le matériel à disposition dans une étagère « langage » si besoin de représenter, n’hésitez pas !

nomenclatures

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les p’tits apprentis #test #concours

Respect de l’enfant, croire en ces capacités, lui faire confiance, quel beau programme pour eux, pour nos enfants, c’est pour cela que dès la naissance je pratique la motricité libre. Quand Estelle m’a proposé de tester son service chez Les P’tits apprentis, j’ai sauté sur l’occasion tellement l’opportunité était belle….

logo

Qui est Estelle ?

estelle

C’est une maman entrepreneuse adorable, à l’écoute. C’est la créatrice de l’entreprise Les P’tis apprentis. Elle propose divers services dont le service de location :

  • La motricité
  • Les jeux pédagogiques

jeux-pedagogiques-les-p-tits-apprentis

Il existe aussi, et j’avoue que ça m’intéresse, les ateliers découverte :

Un peu comme une réunion à domicile, nous nous réunissons en tant que professionnels ou parents, puis Estelle nous présente les matériel, et des discussions se font tout autour de ce sujet. A vos agendas :).

La livraison : voici les départements où Estelle livre, si besoin hors carte un devis est possible .

livraison-les-p-tits-apprentis

Le test :

Estelle m’a offert gentiment de tester un module, j’ai choisit celui de Motricité, la prochaine fois je testerais le sensoriel :).

parcours-de-motricite-les-p-tits-apprentis

La démarche pour le louer :

  • Aller sur le site http://www.lesptitsapprentis.com/service-location/
  • Choisir ce que l’on veut, puis la durée (2 jours ou 1 semaine)
  • Remplir le bon de réservation http://www.lesptitsapprentis.com/service-location/bon-de-r%C3%A9servation/
  • Ensuite Estelle vous enverra la marche à suivre.
  • Selon la date choisit nous recevons notre matériel à domicile livré par Estelle
  • Le tout sous housse et fournit avec un tapis pour les protéger lorsque nous les plaçons parterre.

Je peux vous dire que le retour est plus que positif, les enfants ont adorés, et ils étaient triste quand les modules sont repartis. Un moment agréable, seul problème mon manque de créativité lors de la mise en place des modules.

20160822_113525

20160823_092732

20160823_100149

 

20160822_114506

Le concours !!!

Estelle et moi nous vous offrons l’opportunité de gagner vous aussi une location de matériel, (dans les départements desservis) !

Un bon d’achat de 30 euros (livraison offerte) pour cela il vous faudra :

  • Mettre en commentaire ce que vous souhaiteriez tester
  • Vous pouvez liker la page Les p’tits apprentis
  • N’hésitez pas à partager merci
Le concours se termine le 25/11/2016 à minuit. Si moins de 10 participations je modifierais le concours !
Rendez-vous sur Hellocoton !

La pédagogie Montessori #montessori #communauteenfantine

J’ai fait maintenant il y a plus de 2 ans ma formation avec le centre Nascita à Angers. J’avais envie de partager avec vous ce que j’en ai appris, ce que ça m’a aussi apporté.

Non je ne parlerais quasi pas de matériel pour le moment, car non, je le répète au cas où, acheter un hochet estampillé Montessori, ou faire des activités en plateau ne fera de vous un utilisateur de cette pédagogie. Comme dans toutes pédagogie, il y a des bases (et cela ne fait pas de nous des puristes), juste pour ancrer l’enfant et créer une ambiance propice, il y a des règles. Certains diront que c’est salutaire que ce soit en vogue, effectivement, mais il y a aussi de tout et de rien…un grand vide sur l’essence même de cette pédagogie.

« L’éducation depuis la naissance, comme une aide pour la vie »
« L’indépendance est un don de la nature qui conduit l’homme vers la liberté »

De 0 à 3 ans l’enfant se crée les bases artistiques, créative et de l’imaginaire, tout ça sera valorisé en restant dans le concret au maximum.
Les bébés, les enfants ne font pas de « caprices » sortons de ces vieux préceptes, s’ils crient ou pleurent, ou réagissent de manière virulentes, c’est qu’ils expriment un mal-être.

Les périodes sensibles

Ces périodes sensibles permettent d’observer son enfant et ainsi de lui proposer un environnement propice à ses besoins et non à ses envies.

1. L’ordre : cohérence constance chez l’enfant, mettre des limites et surtout beaucoup de rituels.
2. Le langage : il commence dans le ventre il se poursuit à la naissance….pour continuer dans l’explosion du langage
3. Le mouvement : Dans le ventre, dos/ventre, assis, quatre pattes, la marche, le saut, etc…..
4. Comportement social : alors même si l’idée perdure, l’école, n’a rien à voir avec la socialisation, c’est plutôt dans le rapport aux autres, se confronter aux étrangers…
5. Les petits objets : (très courtes périodes), c’est là où votre enfant ramassera des miettes etc..
6. Le raffinement des sens : développer sa perception (3-6 ans)

De la naissance à l’âge adulte : 4 étapes :

1. 0-3 ans : (la petite enfance) , embryon psychique, spirituel, processus d’humanisation, découverte, découvre toutes ces capacités
2. 3-6 ans : travailleur conscient (finit de se construire), consolidation de se parfaire, il est de plus en plus autonome et le demande
3. 6-12 ans : explorateur culturel (raisonnement, mathématiques…), travail en groupe, construit sa moralité, il se spécialise dans le monde, les continents etc…, il utilise les instruments de la connaissance (art….)
4. 12-18 ans : c’est un explorateur, il crée du lien social, il est militant
5. 18-24 ans : l’explorateur se spécialise

Le rôle de l’éducateur « le modèle »

– Observateur (parler mieux mais bien…)
– L’ambiance (commencer par se demander comment nous allons nous ?…)
– Créer l’ambiance : médiateur entre l’enfant et l’environnement (étagère à son niveau, déplacement paisible, maîtriser ces gestes, garder sa joie de vivre…)
La liberté, les limites
– Discipline : il choisit de suivre les règles, enfant agité : donner des activités qui lui correspondent….
– L’enfant est un collaborateur

L’ambiance préparée

– Donner un cadre, des limites
– Activités sur plateaux (à partir de la marche) pas trop glissant et pas trop grand
– Des étagères bien distinctes (langue, maths etc…)
– 4 zones : sieste, mouvement, repas, les soins
– Activités, outils de la vie courante (pas d’objets en plastique…) avec de vrais objets du quotidien
– Pour les non-marcheurs :
o mobiles visuels
o Mobiles de préhension
o Hochets
o Passe balle, base mouvante…

0 – 18 mois : Les statiques : Le NIDO « nid » en italien

1. Aire du soin : hauteur de l’enfant (15cm du sol) puis on invite l’enfant
2. Aire du repas : mobilier à leur hauteur, liberté de choisir de sortir, de se lever au moment du repas (si pas capable, dans les bras) : une fois sorti de table le repas est terminé !
3. Aire du mouvement libre : tapis, miroir, étagère, mobiles visuels, activités de préhension suspendue, activité de préhension libre (ça ne roule pas pour ne pas les mettre en échec, s’il est dans le retournement)
Les rampants
Idem 1 et 2
1. Objets de préhension libre (stimulation pour se mouvoir)
2. Activité coordination œil/main
– Les encastrements
– Les encastrements plan
– Les enfilages (base verticales, horizontales…)
3. Activités d’équilibre
– Le chariot, la barre, l’ottoman
– Le miroir + barre de brachiation horizontale
– La marche, les balles les voitures

Il va ainsi pouvoir expérimenter son corps dans l’espace.

NIDO

Certains principes importants de 0 à 18 ans !

• Ne pas mettre l’enfant face à l’échec (c’est un esprit absorbant il n’apprend pas de ces échecs)
• Pas d’attente de résultat, seul compte le processus (on ne pointe pas l’erreur), poser des questions pour amener l’enfant à réfléchir.
• Le libre choix (dans toutes les étapes de penser et de faire)
• Donner du temps
• Ne jamais remettre en question l’enfant (jamais de la faute de l’enfant, mais moi adulte qu’est ce que je peux faire pour éviter cela)
• L’enfant doit d’abord s’occuper de lui avant les autres (égocentrique avant 3 ans)
• Quand je suis droitière je me mets à droite de l’enfant
• Toute aide inutile est une entrave au développement de l’enfant
• Rigueur dans la présentation mais pour l’enfant plusieurs manipulation possible (trouver sa propre solution)
• Parler bas sauf pour un danger ou interpeller
• Déplacement lent, pas de déplacement inutile
• Toujours à la hauteur de l’enfant pour parler
• Au niveau physique ne pas toujours être « dessus »
• De 0 à 3 ans l’enfant peut travailler sur l’étagère
• 1 difficulté à la fois
• Faire des gestes artificiellement lent (pour que l’enfant voit bien) lors des présentations et la présentation peut se faire plusieurs fois.
• Pas de récompenses, de punitions mais de la reconnaissance, et des conséquences à ce qu’il fait…(exemple verre renversé, l’enfant va nettoyer ou aider…ou effet miroir : tu es en colère mais tu ne peux pas me taper), distinguer le comportement de la personne.
• Chaque mouvement va être décomposé et un mouvement inutile enlevé
• Travailler de gauche à droite (idem sur les plateaux) et de haut en bas (préparation à l’écriture)
• Avant de donner son activité l’avoir nous même faite (pour avoir des gestes précis et voir s’il ne manque pas de pièces
• Rien ne se donne en l’air, on pose pour sa prise (l’enfant ne doit pas être surpris pas son poids)

L’environnement des marcheurs (environ 15-18 mois à 3 ans) : L’Aire du mouvement

Cette période se caractérise par 5 catégories d’activités : (je ferais un billet pour chacune des périodes)

1. Vie pratique :
a. Soin de la personne
b. Soin de l’environnement
i. Intérieur
ii. Extérieur
c. Déplacement des meubles
d. Nourriture
e. Grâce et courtoisie
f. Vestiaires (aire de repas)
g. Toilettes (aire de soin)
2. Coordination œil/main
3. Langage
4. Activités stéréognostiques
5. Art et musique

Aire de repos : lit/livres etc….

Quand une activité débute il y a un début et une fin, l’enfant se construit avec des constructions humaines. Et une difficulté à la fois.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’environnement

• Épuré , chaque chose à sa place, sa place à chaque chose
• Jamais de gros changements, la base reste la même (les meubles).
• Partir du connu vers l’inconnu
• Des espaces définit et fixe (dessiner avant, réfléchir..)
• L’activité devra répondre aux besoins de l’enfant (il en est à ce stade là….de son développement)
• Il est esthétique (donnez envie de toucher, de manipuler…)
• Un endroit propre
• Tout à la hauteur de l’enfant
• Des matières nobles (bois, métal….)
• Code couleur
• Des murs blancs
• De gauche à droite (du simple au compliqué, du plus concret au plus abstrait)
• 1 exemplaire de chaque activité
• Le matériel doit être cassable (pour se rendre compte qu’il y a des conséquences à leur geste)
• Le matériel appartient à l’environnement
• Pas trop étouffant, pas trop d’activité
• Des posters à hauteur des enfants (en lien avec les saisons ou autres) pour que l’enfant s’identifie. Changer de manière régulière (15 jours 1 mois). Des images tirées du réelles
• Le + d’expérience active, et le nombre de fois qu’il veut : plus il fera plus il s’améliorera (ne pas rester statique)

J’espère que ce premier billet vous donnera envie de poursuivre les recherches, ou même d’entamer une formation. Pour moi elle a été précieuse…et chaque jour j’essaie de m’améliorer. Je ferais d’autres billets, et n’hésitez pas à poser des questions….le prochain parlera de la Vie Pratique.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vers une vie plus saine #zerodechet #bio #ecolo

Cela fait un moment que je voulais vous faire part de ma philosophie de vie. Même si je sème des infos ici et là,  Une vie plus minimaliste, moins industrielle, moins superficielle, plus proche de la nature, plus saine, voilà ce dont j’aspire aujourd’hui.

Un peu plus d’un an que nous avons déserté les grandes surfaces et surtout l’industriel, wow un vrai bonheur. Mais comment est-ce possible ? Chaque semaine (certaines semaines même 2 fois) nous allons chez notre primeur et au marché, pour les fruits, légumes, poissons etc….muni de nos sacs et nos bocaux. Pour les produits secs nous allons Chez Pascal, où nous trouvons tout en vrac, là encore nous amenons nos bocaux. Nous avons encore des efforts à faire pour penser automatiquement au tote bag.

Grâce à ça nous avons réduit nos déchets de manière considérable, malheureusement je n’ai jamais fait la démarche de peser. (1 sac de 30l par semaine remplit quasi uniquement des couches des enfants que je garde). En plus nous protégeons notre environnement (oui vous savez le patrimoine que nous avons, qui nous est confiè). Pour moi c’est une vraie philosophie de vie, une histoire de toute une vie…puisque chaque pas que nous faisons est une victoire pour l’humanité.

Enfin finit…

finit les queues aux caisses
finit le stress du caddy avec les enfants
finit les produits degueus
finit les suremballages
finit les ptites envies inutiles 😉
finit le marketing
finit les tomates en décembre

Capri c’est finit haha 🙂

Le début…

Du bio
Des fruits de saison, du local…
D’une nouvelle vie
Du changement profond
Des valeurs de la vie pour mes enfants
De protéger notre bien le plus précieux : La Terre
De prendre soin de nous
Du compost
De profiter de nos ptits bonheur tout simple
En plus un lien sociable s’établit durablement avec les gens, les commerçants que nous côtoyons….

Encore beaucoup de travail m’attend, vider les placards encore davantage, vendre mes tupperware, puisque plus de plastique mais du verre (le plastique migre dans notre corps donc ne prenons pas de risque), petit à petit je vais y arriver…je me donne un peu de temps encore. Le désencombrement est ma prochaine étape, et là j’ai du boulot.

Mais encore…

Egalement je fabrique mes produits d’entretien, prochaine étape le dentifrice au blanc de meudon ;), ma lessive, mon produit de lave vaisselle est lui aussi zéro déchet etc…. Dans une autre rubrique je vous donnerais mes recettes.

Voilà pour aujourd’hui, j’espère que je vous ai donné envie de fuir les grandes surfaces, de lâcher les kinder et de chausser vos chaussures pour aller vers le local, le bio de saison sinon tant pis 😉

Oups un oubli, bien entendu mes muses sont la famille Zéro déchet….je dévore leur livre et leur blog…

zero-dechet

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le plaisir des maths avec Mathrix !

La 5ème, le collège, les maths et ses absurdités  les cours qui te donnent envie de dormir te surpasser. Mais souvent  des fois les ados galèrent, ils ont du mal à comprendre ce qu on leur demande, alors Mathrix a eu l idée de les aider en ligne. Oui car rester bloquer pendant des heures devant un exercice n est pas la solution….

maths

Mathrix vous propose alors d apprendre avec bonne humeur. Ce programme va essayer de montrer que l on peut associer apprentissage avec plaisir et confiance en soi wow :).

capture
Mathrix est un programme personnalisé, avec des challenges. Il propose aux ados de se fixer un objectif pour se créer une habitude de travail, de mieux comprendre. Ma fille étant en 5 ème, le site est découpé en chapitre, il y a des vidéos, des exercices, à l ado de notifier s il a compris ou si c est à revoir.
Pour ma part les vidéos sont très intéressantes. Ma fille aime beaucoup le principe, donc en espérant que ça l aidera tout au long de sa scolarité. Elle a la chance de tester ce site pendant toute l année scolaire, pour le moment elle apprécie son ergonomie et le fait que ce soit interactif. Elle apprécie également le pas à pas des exercices.

Le site est disponible de la 5ème à la TS. Il pourra l utiliser aussi bien sur tablette que sur pc.

mathrix

Vraiment si votre enfant est en difficultè n attendez pas, c est le moment de vous atteler à la tâche !!! Allez les maths 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Portrait de l’avenir : Chez Pascal #ecolo #bio #vrac #zerodechet

Oui, cela fait un moment que je n’ai pas publié, et non je ne vous oublie pas, bien au contraire, mais je suis sur beaucoup de projets, que j’en perds la notion du temps ! Comme vous le savez, j’habite en Vendée, ville qui commence peu à peu à évoluer (doucement mais sûrement comme on dit) ! Aussi ce mois ci j’ai envie de vous faire découvrir un entrepreneur, un homme, un papa, un citoyen engagé.

14102899_1764192903863738_4156034868473931820_o

Chez Pascal, une épicerie, où dès que l’on rentre, je me sens chez moi, où il fait bon vivre. Un dimanche matin, il m’a ouvert ses portes, son petit déjeuner, autour d’une table, où règne le partage avec son amie. Il a répondu avec beaucoup d’humilité à mes questions.

Qui es-tu ?

Pascal Gautier, Vendéen, je suis né à Luçon. J’ai eu plusieurs activité dans ma vie, en tant que cordonnier, pompier volontaire ou encore bénévole à l’UNICEF. Mon papa était grossiste de bocaux et une grand-mère épicière.

Pourquoi le choix du vrac ?

J’ai fait de multiples voyages, c’est au Cameroun que j’ai eu une grosse prise de conscience, je me servais à la pelle au marché, c’était local. J’ai beaucoup apprécié ce concept. Je développe une hypermarchéphobie, beaucoup de bruit, d’attente en caisse, des musiques qui nous cris dans les oreilles, des lumières aux néons agressifs, une vraie machine à trésorerie.

C’est donc une philosophie de vie ?

Oui, d’ailleurs je deviens de plus en plus flexitarien, je prends conscience petit à petit des choses et je change ma consommation plus réfléchis, respectueuse, local. J’ai envie que mes convictions germent pour pouvoir espérer un avenir plus pérenne pour nos enfants.J’ai envie de manger mieux, de me rapprocher de la nature. J’ai envie de servir à quelque chose, c’est ainsi que j’ai découvert le réseau du vrac à Bordeaux, il a fallut que je me batte pour que mon projet prenne vie et se concrétise…j’ai une vraie fibre commerçante au service du client, pour apporter une vraie plus value, du conseil, pour ne pas acheter juste pour la consommation.

Aujourd’hui l’humain a une habitude d’un mode de vie où tout est prêt, où tout va trop vite, moins qualitatif.

Comment se passe les débuts ?

Surprenant puisque très bien accueilli, il y a un vrai besoin, et une demande forte. Le panier moyen est d’environ 10 € pour leur achat.

Je remercie Pascal pour son accueil chaque semaine, il va s’en dire que je complète mes courses chez lui, quand nous entrons, j’ai l’impression de fouiller dans mes placards, des odeurs, des balances ornent ces étagères.

Je suis ravie que cette boutique ait ouvert ses portes près de chez moi….je lui souhaite beaucoup de succès !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Olalar, revue d’art pour les enfants #faton #ief

Comme vous le savez peut-être c’est bientôt la rentrée scolaire pour beaucoup d’enfants. Pour ma mini ce sera encore sans elle, puisque nous continuons l’instruction en famille. Je choisis donc avec minutie ses lectures de magazine, c’est avec plaisir que j’ai découvert Olalar !

Olalar, qui est-ce ?

Olalar, c’est le prénom d’un éléphanteau très sympathique accompagné de ces amis les poussins Croki et Gomme, ils présentent leur grande histoire et font découvrir à votre enfant :

  • La grande histoire d’Olalar : Un artiste, une oeuvre célèbre raconte son histoire de façon ludique et simple.
  • La visite de Noé et Lisa : une bande dessinée amusante pour visiter en famille un monument, un musée…
  • Un mot mystère : un mot à découvrir pour apprendre à décrire une oeuvre ou un objet
  • Tralalar : des comptines, des chansons et des poèmes pour s’amuser…

Il y a aussi des jeux, des BD, des autocollants, des découpages, des activités créatives…

Pour aller plus loin, il y a également le sigle   , sur les pages où il y sera, des images, des bonus pourront être téléchargées pour le plus grand plaisir des enfants !

Il n’est jamais trop tôt pour que les petits curieux explorent le monde merveilleux de l’art !

Qui est Faton ?

Les éditions Faton est une société indépendante et familiale située à Dijon. Ils sont spécialisés depuis plus de 40 ans dans la publication de revues culturelles et éducatives dans les domaines de l’histoire de l’art, l’archéologie, l’histoire, le français, et la littérature. 5 d’entre elles sont destinées à la jeunesse avec des titres comme : Le petit Léonard, Arkéo, Virgule, Histoire junior et Cosinus.

Notre avis

Nous avons reçu le numéro 0 (Juillet-Août) qui est consacré au Douanier Rousseau au musée d’Orsay, ainsi qu’à la Tour Eiffel. Au premier abord, la couverture est très attractive, colorée, il donne envie d’être ouvert pour découvrir les secrets qu’il va nous révéler. Une fois ouvert, toujours la même impression de fraîcheur, les couleurs sont très vives. Les pages sont imprimées dans du papier assez épais, ce qui peut permettre d’être moins facilement abîmé même par les petites mains. Ma mini a pris, et prend toujours beaucoup de plaisir a le feuilleter, à me redemander comment il s’appelle le peintre, qu’est ce qu’il a peint, combien de marche a la Tour Eiffel. Elle aime aussi les petits jeux. Elle connaît déjà les prénoms des enfants dans l’histoire…et pose beaucoup de question sur la Tour Eiffel (d’ailleurs elle me dit souvent que les pylônes électriques sont une Tour Eiffel). Les animaux à découper n’ont pas eu de succès chez nous, oui le découpage n’est pas encore sa passion :). Mais je le garde précieusement pour plus tard. Elle a également pris soin de chercher les 5 erreurs dans le tableau :).

Un magazine idéal pour tous, même à conseiller aux écoles maternelles !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Alors qu’en pensez-vous ?

Concours

Les Editions Faton se sont associées à Ma Ptite Tribu pour organiser un concours pour la rentrée ! Nous allons offrir à 2 chanceuses, un abonnement de 6 mois à un magazine des Editions Faton :

Pour cela, vous devrez obligatoirement me mettre un commentaire, et mettre le magazine qu’il vous plairait le plus pour vos enfants ! Pour le plaisir vous pouvez partager le concours sur les RS , et liker nos pages :). Bonne chance !

maptitetribu se réserve le droit de modifier le concours. Jeu ouvert en France métropolitain du 30/08/2016 au 15/09/2016 minuit.

concours

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :