Bien réussir sa famille recomposée

La vie des nouvelles tribus que nous sommes n’ont rien d’idyllique, beaucoup de défi à relever! Mais comme dans beaucoup de challenge, il y a des bases, une sorte de fondation  à créer…je vais essayer de vous en citer quelques unes et de les agrémenter avec ma propre expérience 🙂

1- L’arrivée du nouveau conjoint :

Une tornade dans le quotidien de l’enfant et dans sa tête, il va avoir besoin de temps pour créer un lien! Aussi il va falloir que la première rencontre s’opère dans un endroit neutre pour lui présenter votre « amoureux/se », l’enfant ne doit pas se sentir obligé de l’aimer, de l’accepter en tant que beau-parent, aussi il vaut mieux éviter de le questionner sur sa première impression, laissons le digérer cette rencontre qui va bouleverser sa vie. Il va falloir lui laisser le temps pour développer un rapport d’individu à individu!

2- La Place du Beau-Parent :

Pour se structurer et créer un cadre propice aux échanges, l’enfant a besoin de comprendre la place du beau-parent, qui n’est ni un copain ou égal, mais un adulte, sur lequel il peut compter et à qui, en échange, il doit respect et obéissance (avec les règles établies en commun). Le beau-parent a un rôle éducatif et, au minimum, le devoir d’autorité et de protection, sans pour autant se substituer au père ou à la mère. Dans cette relation – qui dépendra de ce qu’il se sent prêt à investir et de ce que l’enfant a besoin de trouver auprès de lui –, le rôle du parent présent est décisif. Il doit aider son conjoint à prendre sa place dans la famille, en le responsabilisant et en lui laissant des initiatives en matière de vie familiale.

« Et je dois dire pour ma part que l’expérience est tout établie, belle-mère avec un rôle 100% éducatif et pédagogique, en accord avec le papa, valider (en façade) par la maman »

3- Comment se faire appeler?

Bien entendu ni papa, ni maman, bien entendu si les 2 exerces l’autorité parentale ;)! Se faire appeler par son prénom au début facilite les relations, une fois établie, il serait souhaitable de trouver un petit surnom a cette personne « particulière », cela permettra aussi de nommer explicitement cette place  et de poser clairement les limites. Il est donc essentiel que le beau-parent ne joue pas au « copain » avec l’enfant et que sa place d’adulte soit clairement signifiée par des responsabilités précises. Il faut parfois accepter le surnom choisi par l’enfant. Il a l’avantage de marquer à la fois le statut particulier de cet adulte-là et d’être porteur d’une charge affective qui crée du lien.

« Personnellement on va le mettre en place la semaine pro :)’

4- Etre un parent juste

Doit-on traiter son enfant et celui de l’autre de la même façon ? Tout le monde est confronté à cette question. S’il faut veiller à ne privilégier personne, on ne peut nier qu’il existe une différence entre la relation à son propre enfant et à celui de l’autre. Admettre cette réalité, c’est se donner les moyens d’être un parent juste. Comme dans une famille « traditionnelle », il s’agit d’accepter que l’on considère chaque enfant de façon différente. C’est toujours une relation singulière qui se construit entre deux personnes. L’important est d’être attentif aux éventuelles inquiétudes de l’enfant du conjoint et d’en parler avec lui pour le rassurer. Souvent, il pense qu’il ne « mérite » pas d’être aimé de la même façon par les adultes avec qui il vit.
A contrario, il faut faire attention à ne pas être moins exigeant avec l’enfant de l’autre sous prétexte que l’on « n’est ni son père ni sa mère ». Aucun enfant n’y trouve son compte : l’un se sentira délaissé, l’autre « harcelé ». Des rendez-vous en tête à tête avec son enfant permettent de lui montrer que son statut n’est pas menacé et de préserver une intimité.

 » Ce n’est pas simple au début, mais très vite on se rend compte que nous aimons différemment, surtout quand les début sont difficiles, mais que le quotidien est plus simple si on marche côte à côte! »

5- Les divergences d’éducations :

Comme dans toutes les familles ont peu avoir des divergences sur l’éducation des enfants, mais encore plus dans les familles recomposées il faut être prudent et énoncer clairement les règles de la maison pour tous! Rien de pire que de ne pas être d’accord « devant » les enfants, si désaccord il y a, en reparler dans un endroit où vous serez seul!

« Nous avons au début, fait une réunion de famille, pour énoncer clairement les règles de la maison, et si elle n’était pas suivi une sanction! »

6- La relation entre le nouveau et l’ex :

Il est important d’informer son ex de l’arrivée du nouveau compagnon (ou de la nouvelle compagne) dans la famille : il (elle) est en droit de savoir auprès de qui son enfant va grandir. Et il (elle) sera moins tenté de jouer les « espions » en se servant de l’enfant.  Les critiques de l’ex à l’égard du beau-parent – et inversement – sont très perturbantes pour l’enfant, car dévaloriser ces adultes qui le construisent et/ou auprès desquels il grandit, c’est dévaloriser une partie de lui-même.
Pris dans un conflit de loyauté, il risque de s’interdire une relation avec le beau-parent par crainte de trahir son père ou sa mère absent. Essayer d’avoir des relations civilisées est le minimum à exiger de part et d’autre. Mais cela n’est possible que si le couple originel a su régler ses conflits et que tout le monde admet la place de chacun dans l’éducation de l’enfant : soi, son ex, mais également « l’autre » conjoint. Le bien-être de l’enfant doit passer avant l’orgueil d’un parent ou les rancœurs d’un ex.

« Histoire toujours en cours du côté de l’ex de mon conjoint, qui a des comportements curieux et son fils se sent toujours en conflit de loyauté quand il s’agit de faire des choses avec moi….il nous dit souvent que sa maman est triste et donc il laisse ces sourires chez elle » :/ , « mais à force de discuter avec lui depuis 1 mois ça commence a aller mieux, je lui ai dit que sa maman allait bien et que ces sourires il pouvait les emmener chez nous :)! »

La suite, la semaine prochaine 🙂

Laissez moi un commentaire pour partagez votre expérience 🙂

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

One comment

N'hésitez pas à me faire part de vos avis.....