La girafe et le chacal qui sont-ils en CNV ?

« Si j’avais su je ne serais pas venue te chercher plus tôt », merci Julie pour cet exemple, et je pense que d’autres parents l’ont déjà pensé ou même dit à leur enfant,  Si l’on évite de procéder à un jugement ou une évaluation pour se concentrer sur une simple observation, cela peut signifier « je suis fatiguée tu bouges de trop ». Les sentiments qui en découlent peuvent être multiples (énervement, résignation, tristesse, …). Le problème qui se pose à cet instant est que si nous nous sentons, par exemple, dénigré, nous procédons à une interprétation de l’attitude de notre interlocuteur qui est peut-être loin d’être représentative de la réalité. Quel est notre besoin à ce moment ? Pourrions-nous le dire différemment à notre enfant ? Peut être qu’en disant : « Je suis fatiguée, j’aimerais beaucoup que quand je viens te chercher tu sois plus calme car je peux plus vite perdre patience ». C’est ici que Marshall Rosenberg utilise l’image des oreilles de girafe, grandes et ouvertes, par opposition aux oreilles de chacal. Alors que les premières permettent de voir ce qui se cache derrière les mots utilisés, les secondes s’arrêtent à la généralisation hâtive, au jugement et à la critique.

La communication non violente (suite….lire ici avant)

Les animaux dans la CNV

La girafe : Animal communicante au grand coeur, elle exprime l’empathie pour elle même et les autres. Elle n’entend aucune critique et est centrée sur ce qui est vivant chez les personnes, les besoins qui sont remplis ou ignorés.

Le chacal ne sait pas parler de lui, à la 1ère personne. Il n’a appris qu’à accuser l’autre de l’état qu’il ressent à l’intérieur de lui avec des « tu ». Son monde intéreiru lui est inconnu et a peur d’un refus qu’il n’ose pas demander.

Les 4 étapes de la CNV

⚠ Il importe de préciser que ces quatre étapes ne constituent en rien une démarche figée mais bien un processus qui varie et s’adapte aussi bien en fonction des personnes que du contexte socioculturel.


1ère étape : Observation d’un événement sans jugement. « Hier soir tu m’as dit que j’étais radine »

2ème étape : La description du sentiment présent à l’intérieur de soi. « Je suis toujours en colère »

3ème étape : Se connecter à soi, sur ses besoins, les nommer, « j’ai besoin de respect, de considératoin »

4ème étape : La demande : action pour formuler sa demander et remplir son besoin. « Peux tu m’aider ? » ou une demande de connexion « qu’est-ce que tu ressens quand je te dis cela ? »

Nos besoins

Ils sont de 3 ordres, de bien être, d’expression et de demande de connexion. La phrase a retenir pour communiquer avec le chacal est « qu’est ce que tu ressens quand je te dis cela ? ». En effet le chacal ne sait pas demander et est dépourvu d’empathie et ne sait pas se connecter à lui même. La girafe est donc là pour l’aider et le connecter à ses besoins.

Les grands besoins sont de survie, sécurité, sensations, respect de soi, réalisation de soi, célébration de la vie, grandes aspirations.

Nos émotions sont le calme, la joie, la confiance, l’énergie, la surprise, l’amour, la colère, la tristesse, la peur, la fatigue, la confusion, la tension…

« Si, conformément aux principes de la CNV, notre seule INTENTION est de donner et de recevoir avec bienveillance, et si nous mettons tout en œuvre pour manifester à l’autre cette intention, il nous rejoindra dans le processus offert, et tôt ou tard, nous parviendrons à communiquer de cette manière.

Je ne dis pas que cela se fera rapidement, mais je maintiens que la bienveillance s’épanouit inévitablement lorsqu’on reste fidèle à l’esprit et au processus de la CNV. » M. Rosenberg

Dans le prochain billet nous approfondirons certaines phrases que nous pouvons dire….si vous avez des pistes, des besoins, dites moi 🙂

En attendant si vous souhaitez afficher la girafe dans votre maison et commencer ce travail d’introspection elle est disponible ici

Rendez-vous sur Hellocoton !

Découvrir la CNV avec la girafe

Depuis quelques mois je lis un peu tout sur la bienveillance, des parents culpabilisés, d’autres qui pensent que la bienveillance c’est être parfait, ou encore que les parents bienveillants sont laxistes….bref tout un florilège de préjugés, de sentiments qui sont liés à leurs expériences ou ressentis ou vieilles croyances…. Donc je tiens à préciser que ce n’est pas un 10000ème article pour montrer que je suis parfaite, ou que les autres parents sont moins bons ou malveillants pas du tout… Pour mettre tous le monde à l’aise, je crie des fois, des fois j’arrive à répondre aux besoins des uns et des autres, c’est souvent le bazar chez moi, j’ai la panière à linge qui déborde…mais, mais voilà j’ai aussi envie de donner une éducation qui prend en compte les besoins de chacun, même des miens, j’ai besoin d’être en paix avec moi même, même si des fois c’est la tornade à l’intérieur…il n’y a pas de recettes miracles, juste des humains qui essayons de faire de notre mieux. Mon mieux à moi est d’apporter des solutions à ma famille, pour me nourrir aussi, j’ai besoin de cheminer intérieurement, j’ai besoin de répondre à des questionnements, donc ici je vous livre mes recherches, mes initiations, mon expérience, et si ça peut vous aider, ou vous donner envie de cheminer ça sera top, je souhaite juste partager :). Petit bilan fait, maintenant place à la maman parfaite imparfaite que je suis…

Communication Non Violente ou CNV

« Toute critique, tout jugement à l’égard d’autrui n’est que l’expression d’un besoin non satisfait » M. Rosenberg

La CNV, processus mis au point par Marshall Rosenberg, cet homme est un psychologue clinicien, elle vise à rappeler ce qui est essentiel dans les interactions humaines et à améliorer la qualité des échanges, elle offre une méthode pour communiquer sans violence (pas sans colère). Il a créé un centre  pour la CNV, il a œuvré en tant que médiateur et homme de paix.

Communication non violente

La communication non violente nous invite à être davantage conscient de nos émotions, sentiments, perceptions, à nous relier à nos besoins et nos motivations. Elle peut nous permettre de « décoder » certains messages dans les propos, les comportements des autres. Plutôt que de penser et de nous exprimer en terme de jugements, critiques, reproches, la CNV nous propose de porter notre attention sur ce que nous ressentons sur nos besoins : (pyramide de Maslow améliorée, nous ferons la liste de nos besoins un peu plus tard )

Indicateur de nos besoins :

  • Besoin insatisfait : ils entraînent des sentiments désagréables qui entraînent des fois des comportements désagréables voire inacceptables pour les autres
  • Besoin satisfait : il nous fait ressentir des émotions agréables, nous avons alors des comportements agréables et acceptables pour les autres

Nos besoins sont en liens avec nos comportements et avec nos relations avec les autres. Il est donc important d’en tenir compte pour que ce processus ouvre un dialogue sincère et respectueux. Il nous amène donc à nous exprimer de manière claire, cohérente et écouter l’autre avec conscience…

Cette démarche va permettre de créer un dialogue constructif.

La CNV va nous permettre de nous réapproprier la confiance et les ressources intérieures naturelles pour agir sur notre environnement et de reprendre du pouvoir sur nos vies.

Je vous vois déjà souffler, ou dire mais qu’est ce qu’elle raconte….et où veut-elle en arriver ? Avant de vous parler de l’outil de la girafe, je vais essayer de vous donner quelques outils tout au long du mois d’août ….

Encore un peu de courage….je vais vous parler de la girafe

Il insiste dès lors sur l’importance d’utiliser le langage du cœur, axé principalement sur l’empathie, la tolérance, et qui doit nous permettre d’être réellement
à l’écoute aussi bien de nos propres besoins fondamentaux que de ceux de notre interlocuteur. Afin d’illustrer ce langage du cœur, Rosenberg utilise l’image de la girafe, qui possède non seulement un grand cœur mais également de grandes oreilles et un long cou, ce qui lui permet de prendre une certaine distance avec les choses.

Pour continuer j’ai besoin que vous me donniez une phrase dite « chacal » (autre animal qu’utilise Marshall pour illustrer) : une phrase basée sur l’attente et le contrôle et imprégnée de culpabilisation. A votre clavier j’attends votre phrase que nous pouvons tous dire dans notre quotidien, je continuerais mon billet par des petits outils 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mon Moment Magique en duo #atelierbienetre

Mon Moment Magique, un atelier parent/enfant pour notre bien être.

 

J’ai eu la chance de tester un des ateliers d’Audrey qui anime les ateliers Mon Moment Magique depuis peu. J’ai été accompagné avec ma mini….suivez le nuage pour comprendre…

Les ateliers ?

Suivre le chemin du partage, du jeux et de la détente afin de mieux se connaître, et de resserrer les liens forts entre le parent et son enfant. Il contribue également à l’estime de soi tout en privilégiant un moment de qualité. Apprendre à prendre le temps….Accueillir les émotions, développer l’empathie, partager ces bonheurs simples.

Il y a peu de règles dans ces moments, juste celui de respecter le temps de paroles des autres à l’aide d’un nuage tout doux (dans l’idée du bâton de parole).

Pour qui ?

Tous les enfants de 3 à 6 ans pour une durée d’1h.
Les enfants de + de 6 ans : 1h30
Maximum 8 duos

Comment ?

Nous avons commencé par une présentation. Le thème choisit par Audrey a été les animaux. Puis nous avons fait des petits jeux, du massage…après tous ces défoulements place à la médiation où Audrey guide la séance tranquillement où chacun prend conscience de son corps. Nous ressortons tous les yeux légers et le coeur heureux 🙂

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Notre avis

Ma mini a apprécié ce moment rien que pour elle, que l’on se masse…au début elle a été intimidé par les autres duos, le temps de s’acclimater et ce moment a été un échange.

J’ai beaucoup apprécié ce moment qualitatif avec ma mini, ces instants sont à mon goût trop rare actuellement, et j’ai du mal souvent à faire exprimer mon enfant intérieur.

Nous avons parlé, nous nous sommes massées, nous avons fait des jeux d’animaux…

Nous avons passé un super moment ensemble <3. Je recommande ++++ et on me dit dans mon oreillette qu’il y aura bientôt ces ateliers en Vendée dans mon asso :). N’hésitez pas à regarder si près de chez vous une ambassadrice vous attend ….

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les voyages, l’ouverture aux autres #jeudieducation

Envie de partir là-bas…je me sens comme la petite sirène, moi je voudrais parcourir le monde, moi je voudrais voir le monde danser, changer ! Avec mes filles et chéri, nous aimerions aussi partir en toute simplicité sur les routes du monde…de celles qui vous ouvrent aux autres, de celles qui vous ouvrent esprit.

Partir…échanger…

Aujourd’hui, dans le rdv des jeudis de l’education, une envie d’évasion, de voyage, même si c’est pas pour demain que nous partirons, chaque année, depuis 3 ans maintenant, pour découvrir la France, nous échangeons notre maison pour éviter de dépenser dans un logement vide le reste de l’année. Pour l’instant je dois dire que l’expérience a été une réussite. Ainsi pour mes filles  c’est l’occasion de respecter un autre endroit, de découvrir le sens du partage, la confiance aux autres…et notre belle France.

Ainsi nous avons pu découvrir Bordeaux, Paris, et cette année ce sera direction La Provence, nous avons hâte de visiter cette région. De plus, nous serons à quelques kilomètres de l’Italie…mon rêve :)…

Pour ce partage de maison, nous discutons, nous envoyons des photos, et je prépare quelques idées de sorties, de visites, pas que des coins touristiques :). Nous avons hâte d’y être en tout cas.

voyages

Famille d’accueille

En revenant de vacances, nous allons continuer notre voyage, avec l’accueil de Corinna, notre jeune autrichienne, lycéenne, avec l’envie d’apprendre le français. Pendant 9 mois, elle va partager notre quotidien, nos coutumes, mais aussi nos règles, notre façons de vivre…

La cuisine

Nous voyageons régulièrement en préparant des repas d’ailleurs…et en parlant de ces pays !

Nous avons dans notre quotidien, une multitude d’occasions de voyager, ne nous en privons pas, sortons des sentiers battus, pour aller vers les autres. j’espère que j’arriverais à inculquer cela à mes filles, c’est important pour moi !!!

voyages

macaron-rdv-education

Voici les autres participations :

Sweetdaddy

Félie et ses Monstres Gentils : Voyager en famille et découvrir le monde avec tous nos enfants

Bulles de Plume : Voyages, voyages…

Step by Step

Wondermomes : Paris, le rêve devenu réalité

Comme une envie de partir, parfois …

Pourquoi nous voyageons en famille …

Quand la maitresse s’implique pour aider mon fils à devenir élève – Maman Moderne Politiquement Incorrecte

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les langues Vivantes #jeudiseducation

Une revenante :)…décidément les jeudis éducation m’inspirent. Cette semaine je vais vous parler des langues vivantes, concept assez complexe en France puisque les langues vivantes sont plutôt mortes…oui qui dit vivant dit oral, qui bouge…nos élèves sont plutôt statiques et nos niveaux peu élevés.

langues

Ma grande aime l’anglais, mais je trouve ça assez bateau ce qu’elle apprend, très scolaire…bref ça ne me convient encore pas…au lieu de râler  je vais agir. Alors je vous en avais déjà parlé, nous allons de venir famille d accueil, nous allons accueillir une jeune Autrichienne dans notre maison. Pour moi il n’y a pas meilleur apprentissage que de vivre une langue…

De plus ma grande a intégré une classe européenne, sur ma demande et la sienne…le prochain pallier pour mon ado, regarder des films en VO, c’est aussi un bon exercice.

Avec ma mini nous commençons doucement mais sûrement, elle adore venir me demander de parler une autre langue, on a découvert l’Italien, l’anglais et elle adore chanter, danser et découvrir ces nouvelles langues . Pour moi étant un pays européen c’est important pour mes filles, pour leur avenir professionnel ça sera toujours un plus, et pour leur culture aussi.

Nous avons hâte de recevoir Corinna, nous allons nous enrichir mutuellement, découvrir une culture, une famille, des modes de vie différent. Un espoir pour mon ado qui va avoir une “grande“ sœur de cœur, en espérant que ça se passe bien. Nous allons donc pouvoir nous améliorer en allemand et en Anglais !!! Devenir famille d accueil la meilleure ouverture sur le monde et pour asseoir une langue étrangère. L’immersion est importante pour apprendre des mangues vivantes, les langues vivantes devraient être en majeur partie orale et non écrite.

Pour ma mini j’utilise beaucoup les livres et les supports CD de chez Linguatoys, ils sont supers intéressant et très ludiques.

Et vous, quelle place ont les langues vivantes ?

C’est ma participation aux jeudis éducation de chez Wondermomes

macaron-rdv-education

WonderMômes : devenir bilingue, le projet de WonderBoy

Félie et ses Monstres Gentils : Parler de la maladie à nos enfants

Maman Moderne Politiquement Incorrecte : SENSIBILISER MES FILS A LA PEDOPHILIE

Ma vie de maman louve : Jusqu’à quel point faut-il stimuler ses enfants?

Step by Step : IEF : Formel vs Informel !

Papa Blogueur : Apprendre à faire du vélo sans petites roues

Rendez-vous sur Hellocoton !

La place des parents à l’école #jeudiseducation

La place des parents à l’école…hum cette même école qui me pose beaucoup de questionnements aujourd’hui et qui me révulse…hum ça me laisse songeuse…et pourtant j’ai mis il y a maintenant des siècles (il me semble…le temps passe si vite..) ma pierre a l’édifice !

association-parents-d_eleves

Je parle souvent de ma mini sur mon blog, oui ça a été mon inspiratrice, ma muse, je suis devenue une « autre » mère grâce à elle, je me suis remise en question, ce fut une naissance pour moi.

Cependant j’ai vécu d’autres choses avant, et pendant 3 longues années, j’ai fait partie de l’OGEC, quoi qu’est ce donc encore ce sigle ? OGEC = Organisme de gestion de l’Ecole Catholique. Pendant 1 an j’ai été un membre actif, puis il y a eu des dysfonctionnement (ben oui, nous ne sommes que des bénévoles), alors j’ai pris les rennes, et pas n’importe lesquels….celui de trésorière, un sacré morceau je vous assure, surtout pour des bénévoles, et ce pendant 2 ans. J’ai été rincé à la fin, puis je me suis séparée, Miss J a changé d’école…et ce ne fût plus jamais pareil, je n’avais plus cette niaque, plus l’envie…c’est une aventure humaine très riche et pour cela tout les acteurs doivent être soudés…

J’avais un rôle, une place dans cette école, c’était gratifiant et grisant à la fois, la directrice nous respectait et nous écoutait, on travaillait mains dans la mains. Ce fut riche d’expérience, d’échanges, et de connaissance de l’école, dans les coulisses. Je pense que chacun a un rôle à jouer à l’école, et celui n’est pas assez exploité, chacun reste frustré de son côté et la communication est assez fermée en faîtes quand il y a des dysfonctionnement au sein de celle-ci.

Je travaillais d’arrache pied, oui comme d’habitude, mon caractère entier ne me permet pas de prendre les choses au pied levé, je cherchais des sponsors pour nos kermesses, je gérais les prélèvements des parents mensuels, je gérais la compta de l’école avec l’aide de la DEC (direction de l’enseignement catholique)…etc, nous gérions aussi les événements et réfléchissions à d’autres. Oui sans parents d’élèves, la vie à l’école est moins active, car elle a besoin d’argent, la commune ne couvre pas tout.

Bien entendu aujourd’hui ma grande est au collège, j’avoue ne plus avoir depuis longtemps cette envie, cette motivation, l’école n’est plus mon cheval de bataille. Aujourd’hui je me bats pour d’autres sujets qui me touchent plus…et je sais que les ricochets sont nombreux.

Un jour peut être cette envie reviendra, quand l’école aura changé son visage….mais ça ce sont des rêves, des espoirs…

Et vous, alors, vous engagez vous auprès de l’école de vos enfants ?

C’est ma participation, aux jeudis éducation de Valérie Wondermômes !

macaron-rdv-education

Parent Ultime : L’erreur que font les parents et qui repousse les enfants

Creativemumandco: Quel couple parents-profs êtes-vous?

Méli Mélo de ma vie: Les parents à l’école, comment s’investir?

Leetha’s world : Les parents et l’école

Rendez-vous sur Hellocoton !

La musique dans le quotidien #jeudiseducation

La musique, c’est tout un art, que malheureusement je n’ai pas…et pourtant j’aurais adoré ! Je trouve cela tellement majestueux, élégant, de savoir jouer d’un instrument de musique, je dirais même sensuel…

J’ai fait pendant 1 an du solfège, j’avoue en avoir que peu de souvenirs, puis il y a eu l’époque du collège, soit disant on faisait de la musique, on souffle dans cette flûte à perdre haleine, pas forcément avec plaisir. Pour ma part la musique occupe une part importante dans notre quotidien, le matin pour l’accueil des enfants, rien de tel qu’une mélodie accueillante pour bien commencer la journée, j’ai des livres/CD, des CD, la radio, une application pour choisir différents thèmes….

Nous même, adulte, avons besoin de musique, lorsque l’on est triste, joyeux, anxieux, stressé etc, la playlist change au grès de nos humeurs, besoins,…du coup je pense être assez ouverte à la musique, mais comme tout à chacun, il a des feelings. J’aime la musique douce, rocks, classique, new age, folk, hip hop, électro, etc…j’espère donner le goût de la musique à ma mini et à ma grande.

D’ailleurs je pense activement, que je vais rechercher une personne qui viendrait nous faire découvrir des instruments une fois par mois cela serait top. Je vais aussi acheter de temps en temps des petits instruments pour leur faire découvrir, et bien entendu je vais rapidement imprimer les cartes de nomenclature sur le sujet ! La musique apaise les mœurs, les querelles et rend le cœur plus léger. La musique peut également faire passer des messages, j’aime aussi les chanteurs engagés même s’il y en a de moins en moins.

Mais concrètement, la musique, sa place dans notre quotidien ?

La musique

Concrètement j’ai envie de vous dire que c’est selon mon humeur, l’envie des enfants, nous écoutons diverses choses, souvent ma mini me demande, petit S aussi, même petite A, ils dansent, se trémoussent. Le poste est à disposition, ainsi que quelques CD. Dans la pièce d’activité nous avons un coin musique, avec un Djembé, un xylophone, des maracas, un bâton de pluie, j’aimerais investir dans un triangle, et bien d’autres.

Dans la pédagogie Montessori, il y a un petit cheminement vers la musique, assez abstrait pour ma part pour les 0 3 ans. Je m’intéresse parallèlement à la pédagogie Dalcroze, qui je trouve se rapproche de la pédagogie Montessori qui est basée sur le fondement corporel. J’espère m’en inspirer de plus en plus, car pour moi elle permet à l’enfant de travailler sa motricité globale avec une rythmique. Elle permet d’allier le corps et l’esprit. Ce qui me faciliterais la tâche, serait qu’on en propose par chez moi…oui je peux rêver, on est d’accord. Je vous invite à écouter cette émission ici

Dans la journée, nous chantons aussi des comptines, j’essaie le plus possible de les sélectionner, car elles doivent rester ancrée dans le réel (ce qui n’est pas chose aisée), vous avez déjà vu une souris verte vous :). Du coup je les prépare en amont, on est beaucoup dans les comptines avec les animaux, ou le corps. (il pleur bergère, petit escargot etc…).

Voilà un petit aperçu de ce qu’est la musique dans notre quotidien, et encore je ne vous ais pas parlé de mon ado, qui pour elle, la musique a ne place prépondérante, entre Louane, Maître gimms, au secours…mais ça c’est un autre sujet !

Et vous, la musique ?

C’est ma participation aux Jeudis éducation de Valérie de chez Wondermômes, avec d’autres blogueurs !

macaron-rdv-education

WonderMômes : musique, le retour en grâce

Félie et ses monstres gentils : De la musique, pour apprendre en s’amusant

Creativemumandco: comment mettre en place des ateliers d’éveil musical avec les enfants?

Step by Step: Ma Toute Petite Méthode de Piano

Parent Ultime : Comment garder son calme quand on nous pousse à bout au quotidien

Maman Mammouth : Musique, l’inviter à affirmer ses goûts

Papa Blogueur : Moi j’aurais voulu faire de la guitare, ma mère a choisi le piano !

Bulle de plumes :  La musique 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Notre chemin, semé d’embûches….#education

Parents, quel travail, je vous assure, un travail à temps plein, semé d’embûche, notamment depuis que je pratique la bienveillance ! Septembre sonne le glas des résolutions, mais bon personnellement c’est plus une révélation, et un long chemin….c’est avec beaucoup de plaisir que je reprends le chemin des Jeudis éducation avec Valérie et les autres blogueurs !

Oui ça y est, l’école a repris pour beaucoup de parents et d’enfants….ce qui pour nous a été assez simple, puisque nous allons débuter l’IEF. Je ne parlerais pas de ma grande qui est un autre sujet puisque je ne suis pas sa seule référence (étant séparée), du coup c’est encore différent. Ici je vais plus m attarder à te parler du chemin que j’emprunte pour accompagner ma mini.

Road sign to education and future

Notre chemin, semé d’embûches…

Ma mini vaste sujet, tout d’abord j’ai commencé bien avant sa naissance, puisque nous avons pratiqué l’haptonomie. Puis un long chemin m’a amené vers la motricité libre, vers la bienveillance pour finir à Maria Montessori. Tout ce chemin parcouru en plus de 3 ans, je suis assez fière de moi, malgré des hauts et des bas. Je sais que ce chemin me mènera toute ma vie durant….

Je n’excelle pas encore comme je le voudrais, mais je sais que j’ai fait déjà énormément de chemin, que je crie moins, que j’essaie de comprendre la raison de l’énervement de ma mini, de ses cris, de ses colères….tout cela n’est pas simple mais je m’y emploie chaque jour davantage. Entre la fatigue, l’agacement, l’attachement culturel de certaines choses, la patience, font que c’est dur et complexe…

Certains diront que c’est la porte ouverte au laxisme, d’autres encore que je vais en faire une enfant roi, que néni, je laisse ces ignorants dire…aujourd’hui nous savons, ce qu’hier nous ignorions, ainsi je me dis que j’évolue pour le respect et le bien être de ma mini. A ces ignorants, je les invite vivement à lire le livre du Dr Gueguen, pour une enfance heureuse, une mine d’informations sur les neurosciences et nos enfants.

Aujourd’hui je vais faire ma rentrée dans une association qui me correspond bien, Grandir ensemble 85, ce soir nous allons parler de rendez vous pour la parentalité positive, de portage, d’allaitement, de journée de l’éducation, de motricité libre (que je vais personnellement et bénévolement faire lors d’ateliers). Mon chemin grandit à mesure que j’explore toutes ces facettes, mes rencontres sont de plus en plus passionnantes et mes projets avancent petits à petits.

Donc je ne sais pas si on peut parler de résolutions, mais en tout cas c’est mon challenge de toute une vie qui prend place dans mon quotidien….

macaron-rdv-education

C’était ma participation aux Jeudis éducation avec Valérie de Wondermômes et d’autres blogueurs motivés :

Santé des enfants et environnement

Je me disperse on parle de Restaurer le couple parental

Chez Melimelodemavie de la bienveillance encore et toujours

Une pomme dans ma vie

Chez Les Littles et Mum Taupe : le lacher prise

Chez Sweetlolise : Mes résolutions éducatives de la rentrée

Chez Twins And Us : « Objectif Educatif de l’Année : Range Ta Chambre »

Chez Mam’conseils: « Les rituels, un besoin pour l’enfant. Gestion, planification et surtout rituel »

Chez Leetha’s World : « Les bonnes résolutions de la rentrée »

Chez Maman Mammouth : « Mes bonnes résolutions éducatives »

Chez Happy Mother : « Lâcher prise

Chez Bulles de Plume : « La rentrée et mes résolutions »

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :