Ce monde….irréel [fait de société]

Je ne t’ai jamais raconté que dans ma vie je retombe toujours sur mes pattes, oui c’est ça comme catwoman, mi femme mi féline….que j’ai un « vrai » caractère bien à moi, dur, intransigeante, si si une vrai carapace imperméable aux agressions….mais non je déconne la carapace n’est que le reflet de ce que je ne veux pas montrer ! Mais cela étant j’ai un cœur en or me semble t’il…..un cœur qui aujourd’hui est blessé par le monde du travail…!

Oui je voulais un 2ème enfant pas trop tard dans l’âge, un bébé avec mon cher et tendre, mais voilà j’ai été embauché rapidement dans une nouvelle entreprise…l’appât de l’argent a eu raison de mes envies….pas vraiment car quelques mois après mon embauche j’avais l’heureuse nouvelle d’être à nouveau enceinte (par le fruit du hasard). Heureuse pour nous, mais je redoutais le pire dans mon entreprise, je connaissais la politique de celle-ci…. Ah oui je ne t’ai pas dit ce que je faisais, j’étais responsable commerciale dans une entreprise internationale de transport, j’adorais mon métier, le rapport avec des professionnels de tout horizon, ma passion, mon envie de progresser, ma raison de me lever le matin, mon besoin d’aller de l’avant pour prouver qui je suis…. Qui je suis ? Une maman qui travaillait, débordée j’étais, organisée toujours, la hargne, une combattante….aujourd’hui je suis une maman, juste une maman oui je sais ça veut dire beaucoup, pour moi ça veut dire pas complète….j’aime m’épanouir dans une entreprise, partager, sentir cette pression inexplicable, cette course folle dans le temps, bref je suis un peu insipide maintenant….

Oui tu as compris j’imagine, mes responsables ont fini par me licencier…oui car j’ai été enceinte, ils voudraient sûrement que je renie ma petite puce,que je m’aplatisse en excuse,….NON et NON M….. en 2013 nous sommes beaucoup à subir ce genre  de pressions… si je fais des remous on va, je cite « me presser le citron », donc oui j’ai fait l’inacceptable pour moi, je me suis tue, je n’ai rien dit, je n’ai pas fait d’esclandres, j’ai courbé l’échine à en oublier la douleur….douleur profonde, une cicatrice encore vive aujourd’hui, jamais je ne serais la même, cette expérience m’a meurtri dans mon orgueil, ma fougue, ma passion…ma vie de femme active !

Aujourd’hui malgré les médias, les lois, nous sommes bâillonnés, l’injustice a l’état pur ! Six mois se sont écoulés, je suis une femme différente, avec moins d’entrain, pourtant de nature optimiste, et pourtant je n’arrive pas à retrouver cette étincelle. Je ne comprendrais jamais ces entreprises qui vous enferment dans un carcan plutôt que de nous aider, nous soutenir, enfin à peine, je ne demandais pas l’impossible, exclusivement de la compréhension un minimum…..oui car quand on fait plus de 1000 kms par semaine à 6 mois de grossesse et qu’on suggère à sa responsable (oui une femme !) qu’éventuellement réduire un peu les visites me serait favorable (surtout avec + de 10 contractions par jour), que l’on vous regarde avec dédain (bizarre je n’ai pas demander une augmentation faramineuse) en vous méprisant du revers d’une manche j’avoue être un peu outré. Que la même responsable vous enlève une demi journée de RTT pour votre consultation chez le gynéco sous prétexte que j’ai pris trop de temps….bref une envie de lui foutre une main à travers son visage m’a effectivement effleuré l’esprit….mais que nenni à part me sentir coupable, responsable tout au long de ma grossesse, j’ai esquivé leurs regards désapprobateurs, rasé les murs….une envie de fuir ce monde qui me semblait irréel, et pourtant il était bien réel. C’est à ce moment précis que tu te dis, chacun pense savoir, chacun croit qu’il a raison d’agir de telle manière, mais ça c’était avant….avant que tu te rendes compte que tu n’es rien, que les gens sont égoïstes, inhumains, insociables (malgré les bonjours et les sourires faussement destinés), intolérants….tu t’en vas le vague à l’âme accoucher, tu prends du repos, mais tu n’es pas tranquille, j’ai un sixième sens…le couperet tombe et avec, tout mon monde….même si tu savais les mots raisonnent dans ta tête à l’infini…

Ma philosophie, rien arrive par hasard, un temps sûrement pour m’occuper de mes poupettes, me prendre du temps pour moi…ma famille ! J’espère pouvoir me reconstruire, chaque jour une pierre de plus dans ma reconstruction…

Une brève lecture de la justice dans mon cas : interdiction de licencier une femme enceinte après son congé maternité + 30 jours, ce qu’ils ont scrupuleusement respecté….oui les « grosses » entreprises on ne leur compte pas fleurette, la justice ils maîtrisent face à toi pauvre pêcheur…..mais ça c’est une autre histoire !

560184_10151222317987030_1652725440_n

 

Et toi, dans ton entreprise comment ont ils pris ta grossesse ? As-tu trouvé du soutien ? De la compréhension ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 comments

N'hésitez pas à me faire part de vos avis.....