Notre famille s’agrandit….

Nous rentrons chez nous, heureux, un peu sur notre nuage, malgré mon corps encore endolori par mon accouchement naturel.  Je regarde mon tout petit pendant qu’il dort, je me dis que le corps d’une femme est fantastique…et je me dis que c’est le début d’une nouvelle aventure, et en même temps une fin.

Ayant choisit d’accoucher « en plateau technique », qui finalement s’est terminé chez ma sage-femme, nous avons pu rentrer chez nous directement. Donc 6h plus tard Elio, moi, son papa, passions la porte de notre chez nous. Un sentiment de plénitude m’envahit en m’allongeant dans notre lit avec mon bébé tout neuf. Pas de bruits, pas de visites, pas de pressions, pas d’obligations, juste moi, mon instinct et nos choix.

Nous n’avons pas investi grand chose pour sa venue, il dort avec nous, il mange à mes seins, pour le change nous avons opté pour des langes avec surcouche, et nettoyer avec de l’eau, du savon naturel (je songe même à le faire avec mon lait), des lingettes lavable et surtout un sling (que j’ai fait) et un Mei Tei acheté d’occasion, un cosy, des vêtements d’occasions, des échanges….un bébé naturel et zéro déchet.

Les heures passent, je le regarde, nous nous observons, nous nous reniflons, hummmm l’odeur de bébé quelle douceur à mes narines. J’essaie de respecter ces besoins, et les miens. Ma mini est ravie de la venue de son petit frère, ils partagent déjà tellement par le regard et elle est tellement attentionnée ❤. J’ai eu de la chance d’avoir mon conjoint dès le début et ce pendant 1 mois….ce fût là une vraie différence, lors de mes phases de fatigue il a pu prendre le relais et j’ai pu me reposer pour être dans le moment présent.

Je suis toute fondue quand il nous fait des sourires aux anges, quand il tète et enfouit sa tête dedans comme pour s’imprégner de mon odeur, j’adore le regarder dormi, il est si calme, si serein.

Notre vie à 4/5 (selon la semaine se passe simplement, où chacun essaie de trouver sa place, ma mini aime plus que tout son petit frère, quand il m’accapare de trop, elle vient me voir et me dit qu’elle aimerait le donner au voisin :), je la regarde en lui demandant si c’est vraiment ce qu’elle veut ou si elle veut seulement que je passe du temps avec elle ? Oui un bébé peut prendre de la place, du coup le fait d’avoir papa aide aussi !

La sage femme est venue nous voir très souvent au début pour nous conseiller si besoin, répondre à nos questions, et nous rassurer si besoin. C’est rassurant et pas du tout culpabilisant. Je me suis sentie en sécurité, et comprise. Même si le corps se remet de cet accouchement doucement je ne me suis jamais aussi bien sentie, ce sentiment est assez paradoxale je sais, mais c’est tellement bien d’être chez soi, dans notre bulle de douceur et d’amour que je n’avais pas envie d’en sortir. Je nous ai laissé ce mois pour aller à son rythme et ce fut merveilleux…

J’ai eu des périodes de vague à l’âme, oui je me suis rendue compte que je devais aussi dans ce tumulte d’émotions, gérer le deuil, que ce serait le dernier. Je me suis sentie tellement triste, pleine d’amour et de reconnaissance aussi, d’avoie eu 3 enfants en pleine santé, que j’aime et qui remplissent ma vie ❤. J’avais toujours rêvé d’une famille et en même temps ce vide vient de temps en temps me prendre au ❤. Un nouveau sentiment, une nouvelle émotion a laissé couler en moi pour l’apprivoiser.

Un bébé bouleverse une vie…

Nous avons même eu la chance de recevoir une photographe de talent, Olivia et les Rose une amie adorable ! Je vous laisserais découvrir son travail.

Un mois avec bébé Elio, un vrai bonheur, allaitement au top après une montée de lait atroce, nuits correctes, journée toutes douces (sauf ces journées de chaleur où il a du mal a s’endormir), je sors peu à peu de notre cocon, même si au début cela a été rude, en plus chéri a repris le chemin de son travail….

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Rendez-vous sur Hellocoton !

N'hésitez pas à me faire part de vos avis.....