La case départ

ça y est, chômage me revoilà, revenue à la case départ….comme vous le savez j’ai tenté il y a 10 mois maintenant, l’expérience de la MAM (maison d’assistante Maternelle). Outre le fait que j’adore travailler en équipe, l’idée de créer une mini structure m’exaltait…

Et bien je peux vous dire que le soufflé est vite retombé. J’aime les projets qui bougent, qui évoluent….Au départ nous étions 4, 4 à prendre les décisions (sur le papier hein), pas de voie hiérarchique, pas de responsables, y’a pas à dire c’est l’anarchie…car étant humain nous ne sommes pas pareil mais différents. Meneurs, suiveurs, chacun a sa personnalité, chacun défend ses valeurs….donc chacun a un avis et entend bien le mettre en application même si on essaie d’arrondir les angles ! Je suis rentée dans leur projet, dans l’intention de mettre aussi ma petite touche personnelle, normale quoi ? Passer 8 heures à laisser les enfants « libres » avec des jeux, à les changer, ou donner à manger pour moi ça ne me suffisait pas et même ça m’ennuyait, j’avais besoin de créer quelque chose, de proposer des activités à ces petits bouts choux en pleine demande de savoir. C’est donc en toute logique que je souhaitais proposer des ateliers « autonomes » ou pas, des ateliers musiques, lecture, comptines, motricité le tout bien orchestré dans la matinée ! Seule avec 12 enfants ce n’est pas simple, on s’essouffle, on ne peut pas, surtout avec les différences d’âges….du coup on laisse faire, la routine prend le dessus et on baisse les bras. Moi qui suis d’un naturel active, dynamique ça ne me ressemblait pas !

 Au fil du quotidien les matinées passaient et se ressemblaient….une activité était proposée sinon le reste était fait à la place de l’enfant. Pas que ce soit mal hein chacun est libre, mais moi j’avoue que j’étais déconcertée par cette façon de faire. Pour moi un enfant est capable de faire des activités, de la détourner même pour en apprécier des choses insoupçonnées par l’adulte, pour moi l’observation vaut mieux que l’action ; Proposition plutôt qu’imposer. Je me retrouvais de moins en moins avec mes collègues, j’avais l’impression de perdre mon temps, de ne plus être comprise ni même écoutée. Ma flamme s’amenuisait en même temps que les activités se ressemblaient au fil des jours. Du coup pour tout le monde, et surtout pour les enfants, je suis partie comme je suis venue…mais avec pleins d’idées en tête. Un conseil si vous voulez travailler en MAM, vos collègues, c’est comme votre conjoint, il faut bien les choisir avant de s’engager !

Mon idée de créer quelque chose de nouveaux, de moins criant, je sais que cela va me prendre du temps. Alors en attendant je vais créer une nouvelle ambiance, une nouvelle façon d’apprendre à grandir de chez moi. Je vous expliquerais ça plus tard…mais si vous me suivez sur facebook vous pouvez déjà savoir vers quoi je me tourne… Retour à la case départ…

Mam ennuyeuse

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 comments

  1. tuxedofeline says:

    Coucou,
    Ce n’est jamais un retour à la case départ car tu as appris beaucoup sur les autres et sur toi-même durant ces 10 mois et tu sais encore mieux qu’avant ce que tu souhaites mais surtout ce que tu n’accepteras pas.
    Pourquoi ne pas créer une structure en auto-entrepreneur d’activités pour enfants, que tu proposerais aux collectivités, etc … ?
    Avec ton savoir-faire et les nouveaux rythmes scolaires, il y a sûrement une idée à creuser.
    Plein de bonnes pensées et de réussite pour le nouveau projet qui t’attend <3

N'hésitez pas à me faire part de vos avis.....