Mes petits bonheurs

La vie ne m’a pas épargné, ni dans mon enfance ni ces derniers 18 mois…..je ne suis pas du genre à me plaindre sans cesse ou à m’apitoyer sur mon sort ! Je me dis tout aussi bien que la vie ne nous donne pas ce que l’on ne peut pas supporter, que nous avons tous notre lot à subir, mais je me demande aussi quand cela cessera….et surtout quelles leçons vais-je en tirer….

De mes petits bonheurs je me nourrirais,
Des sourires de mes enfants je me satisferais,
Des caresses et du regard pleins d’amour de mon conjoint je chérirais,
De la joie d’avoir un toit sur la tête je me réjouirais !

Et puis des problèmes nous en avons notre lot quotidien, j’apprends à vivre avec eux, je traîne ma valise bien lourde…. Puis je regarde autour de moi , mes amies qui m’entourent, mes collègues qui me sortent de mon quotidien, mes enfants si compréhensifs, et mon chéri qui me soutien tel un roc….

Les petits bonheurs du quotidien à lister pour se donner du courage, de la force, de l’envie….

J’ai eu pourtant des moments bien bas, des moments de solitude, des moments où je n’avais plus envie, où je n’en pouvais plus….je me sentais submergée, noyée, complètement vidée intérieurement. Comme si la vie, la joie s’en était allée, que seul le désert aride restait…

Puis on se reprend petit à petit, doucement même s’il arrive encore des fois où je n’en peux plus où j’arrive à saturation….les larmes sont mes meilleures alliées dans ces moments.

J’ai aussi créer mon blog qui m’aide grâce à des lectrices fidèles, grâce à ces petits commentaires anodins qui me réchauffent le coeur…

Puis vient la nuit, le temps d’aller se coucher, et les pires cauchemars deviennent ma hantise, mon leitmotiv, mes pires souffrances se transforment pour me libérer et en même temps expier mes douleurs, mes souffrances.

Et au lever l’envie de rester dans ce carcan me submerge, pas envie de me lever et ma famille me rappelle à l’ordre, j’arrive à m’extirper et à remettre ce visage blême en forme humaine. Mon cœur se remet de ces émotions et je m’appuie encore sur ces petits bonheurs que je liste dans ma tête tout au long de ma journée.

De mes petits bonheurs je me nourrirais,
De la cuisine je ferais pour me sentir vivante,
Le bonheur d’être ce que je suis,
Ecrire deviendra mon havre de paix !

Mes petits bonheurs sont anodins mais bien réels, n’est ce pas ça en faite la vie, ce fleuve tortueux, le reste n’est qu’illusoire, et les souvenirs que me laissent ces petits bonheurs sont immuables, tellement vivaces dans ma tête. J’adore me remémorer certains instants fugaces de joie, de plénitude lorsque j’étais heureuse pleinement.

Mes petits bonheurs….un souvenir, un regard, un échange, une photo, une émotion, ….

560184_10151222317987030_1652725440_n

Et vous avez-vous des petits bonheurs dans vos moments sombres ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

One comment

  1. Radiblog (@Radiblog) says:

    Il faut s’y raccrocher à ces p’tits moments de bonheur.
    C’est ceux ci qui nous empêchent de sombrer.

    « De mes petits bonheurs je me nourrirais,
    Des sourires de mes enfants je me satisferais…. »

    Ça me va celle là 🙂

N'hésitez pas à me faire part de vos avis.....