Moi, Maman avec mes valeurs…

Je voudrais un peu vous faire partager ma vie de Maman, mes valeurs, ma façon de voir l’éducation…..comme vous le savez déjà j’ai 2 filles, ma grande princesse de 9 ans et ma little princesse de 8 mois qui font mon bonheur quotidien même dans les tourmentes !

DSCF8920

J’ai eu une première « vie » où j’ai eu ma première princesse, j’étais hésitante, seule (mon conjoint me suivait), et exigeante, avec des valeurs fortes :

– Le partage
– Le respect de toi et des autres
– Le pardon
– L’honnêteté
– Le plaisir

téléchargement (1)

En plus de tous ça je souhaite leur inculquer l’autonomie et la persévérance !

Ouffff j’ai du travail, de l’écoute et de la communication à faire, mais même pas peur !

Pour la deuxième rien à changer (juste l’homme) je suis plus patiente et plus à l’écoute encore, mais j’ai toujours les mêmes valeurs, les miennes, ce qu’en pense les autres je m’en lave les mains, ce n’est pas les autres qui s’en occupent….

Pour m’atteler à cette lourde tâche, de la patience, de l’accompagnement, de l’aide, des haussements de tons, des cris, des règles, des remises en questions, des pleurs, des fessées, des crises, de fous rire, de la joie, de la fierté, des remerciements, des yeux pleins de bonté, des félicitations, rythment notre quotidien….

Oui je ne vais pas vous dire que je n’ai pas eu envie de céder à la tentation de dire à ma grande de faire ce que bon lui semble, mais non j’ai tenu bon même avec la pression de la société actuelle, avec les jeux vidéos, la télévision, le numérique, les enfants malpolis, le non respect, la révolte…

Ma princesse de 9 ans me le rend bien, elle a un cœur généreux, elle est douce, curieuse, elle communique beaucoup avec moi, elle est débrouillarde, on est très proche, on a un lien très fort, ça plus belle parole qui me touche c’est : tu es la meilleure des mamans (même si elle en a qu’une ;)), tu sais toujours ce que j’ai besoin :), oui ma chérie c’est normal <3

Leur apprendre à partager, ce n’est pas une petite affaire car pour un enfant ces jouets sont un prolongement de lui-même, lui expliquer avant 3 ans serait un échec, par contre lui montrer l’exemple et lui expliquer régulièrement sera plus facile à appréhender le jour où il sera capable de comprendre. Lui faire fabriquer des choses pour ensuite les offrir semble être un bon jeu pour leur apprendre. Penser à le féliciter quand il y arrive !

Le respect ??? qu’est ce donc ??? Selon le dictionnaire : Sentiment de considération envers quelqu’un, et qui porte à le traiter avec des égards particuliers ; manifestations de ces égards. Cela consiste donc à faire prendre conscience à votre enfant que tout ne tourne pas autour de lui, que les besoins et les désirs ne peuvent pas toujours être immédiat et qu’il faut souvent faire passer ceux des autres ! Cette règle ils peuvent la comprendre de bonne heure, dès 5 mois, ils doivent respecter leur maman quand ils tètent le sein (ne pas le mordiller) par ex. A partir de 2 ans ils peuvent comprendre qu’il faut faire la queue quand on veut faire du toboggan….ils le feront certes pour nous faire plaisir mais c’est aussi plus facile de comprendre si on l’applique de bonne heure car à partir de 4 ans cette valeur est un fondement qu’ils comprennent complètement. On peut pour faciliter son application à partir de leur apprentissage, il comprendra mieux s’il l’a vécu plutôt que de lui dire « mets toi à sa place », il ne comprendrait pas bien. Quand vous lui demandez quelques choses une fois faites le avec respecter avec un stp et un merci….

Le pardon est une notion très abstraite chez nos enfants, ils ne la comprendront réellement que vers 5 ans, avant c’est une routine qui peut se mettre en place en lui expliquant « le droit à l’erreur ». Ce droit est très sécurisant, pour un enfant, partir toujours de son expérience à lui, agir par conséquences et réparations. C’est à dire, il casse le jouet d’un copain ? Il a le droit à l’erreur mais il on peut lui demander de donner un de ses jouets à la place pour réparer son erreur.

Le mensonge est un jeu pour les enfants, souvent pour ne pas faire de la peine ou pour enjoliver les choses, cependant nous adultes, nous ne sommes pas obliger de rentrer dans leurs histoires bien entendu. A partir de 4 ans l’honnêteté est plus compréhensible pour eux, il faut les accompagner pour qu’ils expriment leurs émotions, soit par des mots, soit par des dessins. Comprendre la circonstance du mensonge et ne pas réagir trop violemment, discuter avec lui en lui demandant pourquoi il dit ça, essayé de l’amener à vous dire la vérité.

C’est grâce au plaisir de…que nous apprenons et évoluons ! A 2 ans c’est un petit apprenti, à 3 ans votre coéquipier, à 4-5 ans sûrement votre animateur, enfin c’est ce qu’il en était chez moi, ma fille adorait se déguiser petite et amusait la galerie ;), à 2 ans elle s’habillait seule, à 3 ans elle m’aidait à faire la cuisine :). Surtout leur apprendre à se faire plaisir avec des choses simples (pas trop de cadeaux ou d’achats compulsifs) comme d’aller se promener, de découvrir la nature, s’émerveiller devant un moment culinaire ensemble, fabriquer des choses ensemble….

L’autonomie pour moi est une étape essentielle d’ailleurs je vous en reparlerais plus longuement un autre jour 🙂 mais ces valorisant pour un enfant de se dire c’est moi qu’il l’ai fait tout seul est e dès le plus jeune âge….je vois encore trop d’enfants à 4-5 ans ne sachant pas s’habiller et qui se dévalorise en disant qu’ils ne sont pas capable car Maman le fait…avec une triste mine !

La persévérance, valeur importante aussi pour moi, à l’ère du tout, tout de suite, de la vitesse, l’effort n’est plus une valeur en vogue. Pour moi l’effort consiste à vaincre, résoudre une difficulté, pour que l’enfant en ressorte fier de lui, ça favorise son autonomie et sa confiance en lui. Aujourd’hui bon nombre de parents favorisent plutôt un « cocon » où priment les liens affectifs, pour moi mon rôle est aussi de leur faire découvrir peu à peu la réalité de la vie. Pas facile pour nous parents, surtout quand la fatigue nous gagne de lui dire de ranger sa chambre car ça va nous demander du temps, des explications, encourager, féliciter, gronder…ranger à sa place serait plus facile mais je ne pense pas que sur le long terme ça puisse l’aider ou même lui rendre service ! Il faut tolérer cependant leur contraintes adapté à leur âge (tout comme l’autonomie) et y inclure une notion de plaisir, ma fille a 9 ans et certaines choses sont encore difficile mais en expliquant elle finit par se ranger de mon côté 😉

L’éducation des valeurs ou comment un petit effort deviendra grand !

Mes filles ma fierté, mon bonheur 🙂
FH000001

 

Ses bêtises ! (2 ans)

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERASon autonomie (2 ans et demi)

DSCF8070Je joue seule !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

N'hésitez pas à me faire part de vos avis.....