La place des parents à l’école #jeudiseducation

La place des parents à l’école…hum cette même école qui me pose beaucoup de questionnements aujourd’hui et qui me révulse…hum ça me laisse songeuse…et pourtant j’ai mis il y a maintenant des siècles (il me semble…le temps passe si vite..) ma pierre a l’édifice !

association-parents-d_eleves

Je parle souvent de ma mini sur mon blog, oui ça a été mon inspiratrice, ma muse, je suis devenue une « autre » mère grâce à elle, je me suis remise en question, ce fut une naissance pour moi.

Cependant j’ai vécu d’autres choses avant, et pendant 3 longues années, j’ai fait partie de l’OGEC, quoi qu’est ce donc encore ce sigle ? OGEC = Organisme de gestion de l’Ecole Catholique. Pendant 1 an j’ai été un membre actif, puis il y a eu des dysfonctionnement (ben oui, nous ne sommes que des bénévoles), alors j’ai pris les rennes, et pas n’importe lesquels….celui de trésorière, un sacré morceau je vous assure, surtout pour des bénévoles, et ce pendant 2 ans. J’ai été rincé à la fin, puis je me suis séparée, Miss J a changé d’école…et ce ne fût plus jamais pareil, je n’avais plus cette niaque, plus l’envie…c’est une aventure humaine très riche et pour cela tout les acteurs doivent être soudés…

J’avais un rôle, une place dans cette école, c’était gratifiant et grisant à la fois, la directrice nous respectait et nous écoutait, on travaillait mains dans la mains. Ce fut riche d’expérience, d’échanges, et de connaissance de l’école, dans les coulisses. Je pense que chacun a un rôle à jouer à l’école, et celui n’est pas assez exploité, chacun reste frustré de son côté et la communication est assez fermée en faîtes quand il y a des dysfonctionnement au sein de celle-ci.

Je travaillais d’arrache pied, oui comme d’habitude, mon caractère entier ne me permet pas de prendre les choses au pied levé, je cherchais des sponsors pour nos kermesses, je gérais les prélèvements des parents mensuels, je gérais la compta de l’école avec l’aide de la DEC (direction de l’enseignement catholique)…etc, nous gérions aussi les événements et réfléchissions à d’autres. Oui sans parents d’élèves, la vie à l’école est moins active, car elle a besoin d’argent, la commune ne couvre pas tout.

Bien entendu aujourd’hui ma grande est au collège, j’avoue ne plus avoir depuis longtemps cette envie, cette motivation, l’école n’est plus mon cheval de bataille. Aujourd’hui je me bats pour d’autres sujets qui me touchent plus…et je sais que les ricochets sont nombreux.

Un jour peut être cette envie reviendra, quand l’école aura changé son visage….mais ça ce sont des rêves, des espoirs…

Et vous, alors, vous engagez vous auprès de l’école de vos enfants ?

C’est ma participation, aux jeudis éducation de Valérie Wondermômes !

macaron-rdv-education

Parent Ultime : L’erreur que font les parents et qui repousse les enfants

Creativemumandco: Quel couple parents-profs êtes-vous?

Méli Mélo de ma vie: Les parents à l’école, comment s’investir?

Leetha’s world : Les parents et l’école

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les devoirs, une corvée, mais pour qui ?

Ma grande a 11 ans, elle est rentrée à l’école à 2 ans, je dirais que ça fait 5 ans qu’elle a des devoirs….5 ans de corvée pour elle et pour moi, mais pourquoi tant de pression ? Tant d’acharnement ? Pourquoi en ont-ils besoin ? Ou pas d’ailleurs…

Les devoirs

Les devoirs écrits

Les devoirs écrits ont été interdits en 1956, et selon cette même loi les journées ont été allégées pour que les devoirs éventuels soit fait en classe….comme quoi ça ne date pas d’hier les réformes qui durent qu’un temps….
Ici les devoirs sont sources de conflits depuis toujours, d’une part ça m’agace de perdre du temps sur quelque chose qui devrait être vu à l’école, ça m’agace aussi de devoir réexpliquer quelque chose, donc de faire l’enseignante le soir à 20 h, parce qu’on utilise toujours la même façon archaïque d’apprendre. Vous vous souvenez je parle déjà de la refonte de l’école, ce qui rejoint mon ressenti général sur les devoirs, ils sont standardisés, notés sur un agenda, ou un cahier de texte…

Avant je travaillais comme une dingue, je partais à 8h le matin pour rentrer à 19h voir plus tard le soir, ce qui est exaspérant c’est que la 2ème journée commence, avec les devoirs…franchement je vous le concède que c’est fatiguant. Du coup, la fatigue, le stress, et voilà que ça crie, ça pleure, ça rechigne…. Maintenant que je travaille chez moi, j’avoue que je me prends moins la tête, …et ma fille fait ses devoirs mais bon y’a t’il un besoin derrière cela…j’en suis moins sûr !

Coupable, pas coupable,

Je me sentais coupable lorsqu’elle ne faisait pas correctement ces devoirs….j’avoue que maintenant, elle les fait, mais je ne prends pas la tête à la harceler. Elle sait qu’elle doit les faire, mais j’avoue ne pas y attacher une quelconque importance. Après pour appréhender une notion on répète ou je cherche diverses façon de l’intégrer, la comprendre, ce qui est 1000 fois plus important que le bourrage de crâne où l’école excelle. Du coup moi même je révise, je cherche des solutions avec Montessori, quand ça ne marche pas j’essaie avec du mind mapping, sinon avec un jeu…bref ici on s’adapte, c’est le maître mot. Mais du coup je me pose souvent la question des personnes qui ne peuvent pas…n’ont pas le temps ou les compétences…

L’inégalité

Ce qui me fait rire en France, on parle souvent d’égalité, mais face à quoi, à qui, selon quelle règle, qu’est ce vraiment l’égalité ? Ne devrions nous pas plutôt aider ceux qui en ont besoin, peu importe la classe sociale, ou la religion, ou même les revenus, ou pas le temps tout simplement…

Du coup je me demande les parents qui parlent mal le français, ou ceux qui ont du mal en math ou avec l’orthographe, ou même simplement, qui on oublié les trucs absurdes que l’on apprend à l’école, dont on ne se sert plus et qui n’ont pas d’utilité profonde.

Besoin, ou pas ?

Mais la question est, nos enfants ont ils besoins de se rallonger déjà leur journée ? Certains me répondrons oui, mais ramenons nous des devoirs de notre travail ? (pour ceux et celles qui en ramènent c’est leur choix)…. Ne peuvent ils pas avoir des devoirs ludiques plutôt qu’ennuyants ! Pourquoi sommes nous si attachés à nous rendre la vie impossible ?

Je pense que la France et les parents ne sont pas prêts encore pour le changement, pour voyager vers de nouveaux horizons, sauf à de rares exceptions. Si on a le malheur de dire que les devoirs écrits sont inutiles, les parents s’insurgent pour avoir cette corvée supplémentaire, pour eux et leurs progénitures.

C’était ma participation aux jeudi éducation 

macaron-rdv-education

Avec en participants :

AUTRES THÈMES :

Rendez-vous sur Hellocoton !

La refonte de l’école

Aujourd’hui je vais me délecter de participer aux Jeudis éducation, je ne vais sûrement pas faire l’unanimité, mais une chose est sûr, je suis d’accord avec moi même, c’est déjà pas mal non ?!? Nous allons parler refonte de l’école, Instruction En Famille, mais surtout je ne vous parlerais pas de l’incompétence de notre chère ministre Mme najat vallaud-belkacem chuuuut (oui une honte ce qu’elle fait…).

Ma grande a 11 ans, 9 ans d’école, j’étais insouciante, naïve, jeune, je pensais que l’école était bien pour nos enfants, qu’elle favorisait comme beaucoup le pense la « sociabilité », qu’elle aidait nos enfants à grandir en sécurité, que l’école était bienveillante….quelle insouciance de ma part !

Aujourd’hui 40% des élèves sortent de CM2 avec de grandes lacunes en Français, Maths…et je rajouterais même d’estime et de confiance en soit (mais ça, ça n’engage que moi). Ma mini à 30 mois….elle est toujours avec moi, et elle est sociable wow !

Avant de continuer, j’aimerais savoir au plus profond de vous, pourquoi mettez-vous vos enfants à l’école ? (la paix ? prob de garde ? les finances ? un besoin ? Une nécessité ?). Et si d’autres moyens existaient ? Songeriez-vous à réfléchir, pour le bien être de vos enfants ?

Ne me dîtes surtout les phrases « bateaux » qui me font sortir de mes gonds : « oui mais nous on allait à l’école le samedi et on va bien ? Ah ouais que vous croyez !!! » ou celle du genre « ils savent ce qu’ils font je leur fais confiance ! ouais ne cherchons pas plus loin… »…

Rentrons dans le vif du sujet, depuis un moment je m’interroge sur l’efficacité de notre chère éducation nationale, assez vieillotte, archaïque,…le constat est claire que pour nos enfants elle n’est plus du tout adaptée, elle les cantonne à être inactifs, à être acteurs plutôt que participants, à rentrer dans des cases, soit l’enfant est « normal » soit il est « hyperactif » ou « trop lent » ou « ne trouve pas sa place »….mais qu’en est-il du « comment nous pouvons faire pour que ces enfants, tous les enfants apprennent ensemble, à leur rythme sans compétition, et surtout avec joie, avec la petite étincelle… ».

montessori 1

Quoique nous pensons, ou croyons penser, aujourd’hui il faut savoir que nous faisons parti d’un des pays les plus mauvais en terme de modèle éducatif, (rapport PISA : programme international pour le suivi des acquis, conçu par des experts). Tournons nous vers les meilleurs, c’est à dire les pays scandinaves, qui eux sont les premiers (la Finlande). Leur système éducatif, équitable (réellement pas comme en France, où on adore la poudre aux yeux), pour tous, pensé pour tous, offre une égalité des chances à tous le monde.

montessori

Comment ?

  • Egalité des chances signifie une égalité d’accès à l’éducation, la gratuité de celle-ci (même la cantine est gratuite jusqu’au lycée), ainsi que de fournitures, livres…tous cela dans un soucis d’équité, de bien être, … Je vous vois déjà me dire, oui mais qui paie tous ça…et bien je peux vous répondre sans détour que les subventions sont égales à celles données en France.
  • Egalité signifie aussi répondre aux besoins « spécifiques, spéciaux » de chaque enfants, avec le maximum de bénéfice, soit dans une école spécialisée, soit en intégration partielle ou totale (ce qui est la plupart du temps privilégiée).
  • Egalité signifie également d’intégrer les immigrés, en leur offrant la possibilité d’apprendre la langue du pays de manière suivie, et intensive, pour que les enfants intègrent rapidement l’école.
  • Il n’y a pas de sélection à l’entrée des écoles. Pas de redoublement, mais un accompagnement valorisé.
  • 45 mn de cours 15 mn de pause…
  • La religion n’est pas supprimée, bien au contraire, elle retient toute leur attention, là encore elle respecte les minorités, la tolérance est de mise. Il suffit de 3 enfants d’une religion minoritaire, pour qu’un enseignement y soit prévu. = transmission de valeurs fondatrices.
  • Importance de s’ouvrir à l’extérieur
  • etc….je vous en dirais plus dans un prochain billet…

Objectifs ?

  • L’objectif est d’aider les élèves à croire en l’humanité et à devenir des membres éthique et responsable de la société, ainsi que des connaissances et des compétences nécessaire à la vie.
  • montessori

Besoins ?

Aujourd’hui nous savons (alors que de notre génération non), que nos enfants ont besoins d’être attentifs, ils doivent être engagés activement, et avoir un retour d’informations immédiat. Le cerveau permet d’ajuster tous cela….avec tous cela, nous avons besoin de consolider en répétant.

Nous savons aussi que les inégalités sont déterminantes….d’où l’intérêt dès l’école maternelle d’être conscient de tous ces paramètres. Ce qui n’est franchement pas le cas (mis à part de rares exceptions)

La motivation n’est pas ou peu sollicitée puisque l’enfant ne choisit pas son activité. Aujourd’hui tout est imposé par un programme lui même imposé aux instituteurs.

Les clés du succès pour nos enfants, serait d’avoir un environnement où l’apprentissage serait sécurisant, ou les professeurs seraient soucieux de créer des liens affectifs et de développer une « saine estime d’eux mêmes », pour acquérir des savoirs et une croissance harmonieuse. Cette pédagogie s’apparente beaucoup aux écoles dites alternatives.

L’enfant est considéré comme un tout, et c’est en le considérant dans sa globalité que l’on pourra l’amener à développer ces capacités, intellectuelles, affectives et morales, et à devenir un être humain complet et équilibré, respectueux des autres et de son environnement » (extrait du livre La Finlande un modèle éducatif pour la France)

Les solutions ?

Bien entendu ce n’est pas avec des réformes d’hurluberlu que tout cela va prendre place….déjà il va falloir du temps, beaucoup de temps, de la patience, de l’accompagnement, et une refonte totale du système éducatif, avec l’aide des communes, des parents et surtout des professeurs, des instituteurs et de toutes personnes étant dans la pédagogie enfantine. Les mentalités sont à changées, même nous en tant que parents, faisons confiance à nos enfants, donnons leur les clefs pour grandir sereinement et en confiance.

Et les classes surchargées ? En Finlande, il y a de 20 (le plus souvent) à 25 élèves max par classe à partir de 7 ans pour un professeur. En maternelle, 2 professeurs et une assistante maternelle pour 21 enfants (de 3 à 6 ans). ça vous laisse sans voix 😉 !

Et le plus important pour moi, en Finlande, ils ne cherchent pas à faire acquérir des contenus précis, mais plutôt à développer chez l’enfant des système cognitifs, qui lui permettront petit à petit d’améliorer sa compréhension du monde qui l’entoure. Toutes les acquisitions sont faites par observation et des expériences concrètes et attractives, souvent liées à l’environnement immédiat de l’enfant, sans aucune exigence de résultat. Des élèves actifs et impliqués.

Réussir mieux en travaillant moins, n’est pas le crédo de Notre ministre. En Finlande, les enfants quittent l’école à 14h, pour pouvoir s’épanouir dans d’autres activités.

….etc

montessori

Bref, je pourrais en parler en long en large en travers, pour vous dire que je n’ai pas envie d’envoyer ma mini à l’école, si j’ai l’opportunité de lui faire l’instruction à la maison, ça sera avec beaucoup de plaisir, que je la verrais s’épanouir !

Je vous laisse en compagnie de Céline Alvarez, une femme a qui on a coupé l’herbe sous le pied…alors que les résultats avançaient…

macaron-rdv-education

D’autres blogueurs y participent :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Créatrice Petite Section [coups de cœur]

Depuis le temps que tu me suis tu dois savoir que j’adore le fait-main, la fabrication française, donc pour moi les créatrices sont une aubaines, des perles rares… Aujourd’hui je vais te présenter une boutique, des créatrices aux doigts en or avec cœur en or ! 

p{125}-petite-section-logo-0143731001380118364

 

Petite Section est née en 2010, avec la volonté de remettre au goût du jour les blouses, les tabliers d’école. Les collections suivent le rythme scolaire.  Voici ma petite sélection que j’adorerais pour mes filles !

blouse-ecole-zoe-petite-princesse

 

Une blouse

 

jogging-petite-pomme-gris

Un Jogging Pomme

kit-couverture-et-oreiller-sieste-fille-rose-

Kit couverture et oreiller

Je trouve que ce sont des cadeaux géniaux pour vos princesses et princes….n’hésites pas à aller voir sur le site pour en prendre pleins les yeux !

Tu peux aussi retrouver leur univers sur Facebook elles seront à ton écoute pour toutes tes demandes.

Pour mes filles nous avons eu la chance de tester une trousse et une pochette de pique nique (que j’utilise pour les repas de ma Little M chez sa nourrice).

Trousse

Notre avis : On a aimé

❤ Une trousse très grande (rarement une telle contenance en magasin)

❤ Un tissu très solide, de belle qualité

❤ Le look unique

❤ Les couleurs

Et toi qu’en pense-tu ? Quel est ton article préféré ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Kermesse

téléchargement (2)

Une kermesse mais qu’est ce donc ? Quel est le but ? Pour avoir longtemps fait parti des « bureaux » je peux vous dire que ce n’est pas une masse à faire…c’est très long, ça demande beaucoup d’investissement et de temps pour en organiser une…

Avant de vous raconter notre kermesse de ce week-end, je voudrais revenir avec vous sur le pourquoi du comment ? Savez-vous seulement à quoi ça sert ?

Une kermesse ça sert à quoi ?

Une kermesse sert à financer les sorties, certains matériels hors budget, les kermesses servent donc vous l’aurez compris à l’école, donc pour vos enfants. C’est aussi une fête conviviale qui sert à animer les communes, où les commerçants peuvent participer. Les parents peuvent participer en y confectionnant des gâteaux…en offrant des lots (selon leur entreprise) ! La kermesse demande aussi des bénévoles pour aider le jour J, besoin de beaucoup de personnes selon le nombre d’animations, ….

Sa kermesse a eu lieu samedi 29 juin 2013 à 11h30 et je peux vous dire que l’euphorie était palpable quelques jours auparavant, pourtant elle voulait tout garder secret sur  ce qu’elle allait faire (oui j’aime les surprises). Un travail de titan, avec des décors et des costumes magnifiques, de la petite section au CM2 (indiens, anges…). Chacun tour à tour défile, tourne, danse, chante, tournoie, un vrai arc en ciel de couleurs, de vrais spectacles se jouent devant nous, tout est orchestrés de mains de maîtres et maîtresses avec aucuns pleurs, tous très concentrés à chercher papa et maman pour voir notre approbation, notre sourire de joie ! Les applaudissements pleuvent pour des danses diverses et variées ainsi que des chants. Ma fille a chanté le tour du monde en 80 jours, une autre (dont je ne saurais vous retranscrire le titre) et une danse sur ZAZ (on ira), c’était juste parfait :). Une fois tous les loulous passés, laissons place aux stands jeux et au repas !

DSCF9207 DSCF9216 DSCF9217 DSCF9219

Les stands :
– Pêche à la ligne
– Puissance 4
– Maquillage
– Buvette/confiserie
– Chamboule tout
– La grenouille
– Palet en bois
….

Nous avons tous passé une excellente journée, les enfants ont été ravis et le soleil est même apparu en début d’après-midi, un vrai bonheur !

Et vous la kermesse de vos enfants s’est passé ? Vous vous investissez ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :