Portrait de l’avenir : Chez Pascal #ecolo #bio #vrac #zerodechet

Oui, cela fait un moment que je n’ai pas publié, et non je ne vous oublie pas, bien au contraire, mais je suis sur beaucoup de projets, que j’en perds la notion du temps ! Comme vous le savez, j’habite en Vendée, ville qui commence peu à peu à évoluer (doucement mais sûrement comme on dit) ! Aussi ce mois ci j’ai envie de vous faire découvrir un entrepreneur, un homme, un papa, un citoyen engagé.

14102899_1764192903863738_4156034868473931820_o

Chez Pascal, une épicerie, où dès que l’on rentre, je me sens chez moi, où il fait bon vivre. Un dimanche matin, il m’a ouvert ses portes, son petit déjeuner, autour d’une table, où règne le partage avec son amie. Il a répondu avec beaucoup d’humilité à mes questions.

Qui es-tu ?

Pascal Gautier, Vendéen, je suis né à Luçon. J’ai eu plusieurs activité dans ma vie, en tant que cordonnier, pompier volontaire ou encore bénévole à l’UNICEF. Mon papa était grossiste de bocaux et une grand-mère épicière.

Pourquoi le choix du vrac ?

J’ai fait de multiples voyages, c’est au Cameroun que j’ai eu une grosse prise de conscience, je me servais à la pelle au marché, c’était local. J’ai beaucoup apprécié ce concept. Je développe une hypermarchéphobie, beaucoup de bruit, d’attente en caisse, des musiques qui nous cris dans les oreilles, des lumières aux néons agressifs, une vraie machine à trésorerie.

C’est donc une philosophie de vie ?

Oui, d’ailleurs je deviens de plus en plus flexitarien, je prends conscience petit à petit des choses et je change ma consommation plus réfléchis, respectueuse, local. J’ai envie que mes convictions germent pour pouvoir espérer un avenir plus pérenne pour nos enfants.J’ai envie de manger mieux, de me rapprocher de la nature. J’ai envie de servir à quelque chose, c’est ainsi que j’ai découvert le réseau du vrac à Bordeaux, il a fallut que je me batte pour que mon projet prenne vie et se concrétise…j’ai une vraie fibre commerçante au service du client, pour apporter une vraie plus value, du conseil, pour ne pas acheter juste pour la consommation.

Aujourd’hui l’humain a une habitude d’un mode de vie où tout est prêt, où tout va trop vite, moins qualitatif.

Comment se passe les débuts ?

Surprenant puisque très bien accueilli, il y a un vrai besoin, et une demande forte. Le panier moyen est d’environ 10 € pour leur achat.

Je remercie Pascal pour son accueil chaque semaine, il va s’en dire que je complète mes courses chez lui, quand nous entrons, j’ai l’impression de fouiller dans mes placards, des odeurs, des balances ornent ces étagères.

Je suis ravie que cette boutique ait ouvert ses portes près de chez moi….je lui souhaite beaucoup de succès !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :