La place des parents à l’école #jeudiseducation

La place des parents à l’école…hum cette même école qui me pose beaucoup de questionnements aujourd’hui et qui me révulse…hum ça me laisse songeuse…et pourtant j’ai mis il y a maintenant des siècles (il me semble…le temps passe si vite..) ma pierre a l’édifice !

association-parents-d_eleves

Je parle souvent de ma mini sur mon blog, oui ça a été mon inspiratrice, ma muse, je suis devenue une « autre » mère grâce à elle, je me suis remise en question, ce fut une naissance pour moi.

Cependant j’ai vécu d’autres choses avant, et pendant 3 longues années, j’ai fait partie de l’OGEC, quoi qu’est ce donc encore ce sigle ? OGEC = Organisme de gestion de l’Ecole Catholique. Pendant 1 an j’ai été un membre actif, puis il y a eu des dysfonctionnement (ben oui, nous ne sommes que des bénévoles), alors j’ai pris les rennes, et pas n’importe lesquels….celui de trésorière, un sacré morceau je vous assure, surtout pour des bénévoles, et ce pendant 2 ans. J’ai été rincé à la fin, puis je me suis séparée, Miss J a changé d’école…et ce ne fût plus jamais pareil, je n’avais plus cette niaque, plus l’envie…c’est une aventure humaine très riche et pour cela tout les acteurs doivent être soudés…

J’avais un rôle, une place dans cette école, c’était gratifiant et grisant à la fois, la directrice nous respectait et nous écoutait, on travaillait mains dans la mains. Ce fut riche d’expérience, d’échanges, et de connaissance de l’école, dans les coulisses. Je pense que chacun a un rôle à jouer à l’école, et celui n’est pas assez exploité, chacun reste frustré de son côté et la communication est assez fermée en faîtes quand il y a des dysfonctionnement au sein de celle-ci.

Je travaillais d’arrache pied, oui comme d’habitude, mon caractère entier ne me permet pas de prendre les choses au pied levé, je cherchais des sponsors pour nos kermesses, je gérais les prélèvements des parents mensuels, je gérais la compta de l’école avec l’aide de la DEC (direction de l’enseignement catholique)…etc, nous gérions aussi les événements et réfléchissions à d’autres. Oui sans parents d’élèves, la vie à l’école est moins active, car elle a besoin d’argent, la commune ne couvre pas tout.

Bien entendu aujourd’hui ma grande est au collège, j’avoue ne plus avoir depuis longtemps cette envie, cette motivation, l’école n’est plus mon cheval de bataille. Aujourd’hui je me bats pour d’autres sujets qui me touchent plus…et je sais que les ricochets sont nombreux.

Un jour peut être cette envie reviendra, quand l’école aura changé son visage….mais ça ce sont des rêves, des espoirs…

Et vous, alors, vous engagez vous auprès de l’école de vos enfants ?

C’est ma participation, aux jeudis éducation de Valérie Wondermômes !

macaron-rdv-education

Parent Ultime : L’erreur que font les parents et qui repousse les enfants

Creativemumandco: Quel couple parents-profs êtes-vous?

Méli Mélo de ma vie: Les parents à l’école, comment s’investir?

Leetha’s world : Les parents et l’école

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pour une enfance heureuse #drgueguen

Lorsque vous aurez lu ce livre, vous ne regarderez plus l’être humain comme avant. (première phrase du livre…)

Je peux vous dire que cette seule phrase prend tous son sens à la fin de ce livre…un livre assez complexe, que j’ai pris, posé, relu, encore relu, pour comprendre et encore je n’en suis pas sûre…je l’ai repoussé, je me suis triturée les méninges pour apprécier le contenu. Un contenu riche en émotion, en mots, en vocabulaire, riche de par son message, riche humainement, un livre que l’on devrait donner à tous les parents qui vont (ou on) avoir un enfant. Ce livre m’a permis d’y voir plus clair, m’a permis de me rendre compte de la complexité d’avoir les « bons » réflexe, de comprendre que je faisais erreur des fois…ce livre me permet encore d’avancer un peu plus dans la bienveillance, pour une enfance heureuse.

En regardant d’un peu plus près, je suis assez d’accord avec son préambule, Thomas nous explique que la plupart du temps nous agissons par habitude, parce que nous avons entendu, vu agir de telle manière. Habitudes qui ont la vie dure, parce que nous sommes ancrés dans ce que nous avons connu, qui a marché et ne nous a pas tué, habitudes biaisées aussi par ignorance aussi. Vous aussi vous êtes pleins de bonne volonté, vous aussi parents, enseignants, vous vous arrachez les cheveux pour comprendre cette relation douloureuse avec votre ou un enfant. Ce que moi j’ai voulu changer en lisant ce livre, pour une enfance heureuse, en relation avec les pédagogies alternatives, ce que je ne voulais pas que ma fille soit un mini moi, je ne veux pas juste d’une enfant « sage », je voulais sortir du carcan désuet de « obéis moi sinon… », je voulais une autre relation, une relation riche de communication…et il paraît qu’il est important de comprendre le cerveau.

Commençons par le fameux « caprice », oui oui je vous entends de là, mon enfant se roule par terre car il n’a pas eu ce qu’il voulait…ou ne m’a pas obéit…ah l’obéissance. Mais prenons ce même enfant, mettons nous à son niveau, pensez-vous que cet enfant de 1, 2, 3, 4, ou même 5 ans comprennent nos intentions ? Son cerveau est-il aussi développer que le nôtre pour comprendre ? L’environnement est il propice à l’enfant ?

Donc pour moi, il est temps de faire différemment, de penser différemment, de partir vers une autre culture que l’on a toujours connu et qui malgré nos intentions et nos belles valeurs, la violence s’est infiltrée dans nos relations….

Changer pour arrêter des siècles de rapport de force…

Lorsque nous ne sommes pas d’accord, la seule façon de résoudre le conflit c’est de s’écraser ou d’écraser, ainsi nous perpétuons un modèle de monde où prévalent les tensions, les divisions, la méfiance par rapport à la différence ou à la peur de l’autre, la compétition ou la fuite, mais rarement la rencontre, la confiance, l’ouverture, le sens et l’estime de la différence, le sens et le goût de la collaboration et de la synergie. (Thomas d’Ansembourg)

Je ne vais pas vous expliquer tout le livre…je souhaite vous montrer que par sa lecture, j’ai pu avoir un autre regard sur ma fille, même si j’ai encore des difficultés, que je mets sur mon compte et non sur ma fille…j’aimerais vous faire prendre conscience que le cerveau de nos enfants est fragile, qu’ils ont besoin de nous, de notre bienveillance, de notre ouverture d’esprit pour qu’ils puissent grandir en osmose avec eux même, pour qu’ils aient une enfance heureuse, pas celle que nous croyons, mais la leur.

Nos enfants ont besoin d’empathie, (ne pas confondre avec sympathie), c’est le fait de sentir, de partager et de sentir les émotions. Un travail de longue haleine.

Je vais vous donner le sommaire du livre, pour vous donner une idée du contenu, je vous incite vivement si vous êtes intéressé par le sujet à le lire, relire et à en parler autour de vous !

  1. La relation adulte-parent : Les difficultés de cette relation
  2. Le cerveau de l’enfant, un cerveau encore immature
  3. Cerveau, affectivité et vie relationnelle chez l’enfant
  4. Cerveau et stress chez l’enfant
  5. Neurones fuseaux et neurones miroirs chez l’enfant
  6. Les molécules du bien être et de la vie relationnelle
  7. Le goût de vivre
  8. La violence éducative ordinaire
  9. Être parent

Un programme chargé que d’être un parent, un enfant, un couple, une femme, un homme etc… je peux vous dire que ce livre ouvre les yeux sur l’ignorance, sur une culture archaïque, sur des « on dit ». Posons nous un instant pour réfléchir et se poser les « bonnes » questions…

dr gueguen

Bonne lecture !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le livre qui fait parler…..[chut les enfants lisent]

Mon 2ème rendez-vous du mercredi qu’on retrouve sur Devine qui vient bloguer….whaouuu on n’avait pas dit que le mercredi c’est le jour des enfants !!! Aujourd’hui je vais te présenter un livre que j’adore, pleins d’humour et de vérités à la fois, c’est un livre que les parents et les enfants vont partager. Vous allez pouvoir discuter, échanger autour de ce livre, c’est une bible pour les valeurs, les peurs, ….

DSCF1209

On retrouve au fil des pages des scènes de vie quotidienne, des héros pour s’identifier, des photos. Chaque thème est abordé de façon à réfléchir, la famille, la mort, le bonheur…Un livre de partage, pour comprendre l’autre, s’amuser…! Un livre pour grandir !

J’ai beaucoup aimé l’approche de ce livre d’abord la question : C’est quoi la famille ? A sa suite une phrase d’introduction ….

DSCF1210

DSCF1211

Puis c’est comme ça…l’explication en dessin !

DSCF1212Imagine ! Si j’avais une famille pirate ou tigre ou de super-héros….et ensuite à ton enfant d’imaginer sa famille….et de laisser travailler son imagination !

DSCF1213De suivre les aventures de Muguette la vache qui veut quitter sa famille !

DSCF1214Et pour finir le « C’est clair » avec des dessins d’enfants présentant sa famille….trop mignon !

Un livre complètement adapté à leur questionnement à cet âge avec des histoires très touchantes, amusantes….avec des sujets qui touchent forcément la plupart de nous !

Editions : père castor Prix : 15€

482850_155798714574212_1800928229_n

Je te laisse le découvrir et me dire ce que tu en penses ….

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :