Le poids des mots !

Le Français, langue riche et compliquée, des mots avec des sens différents, des mots qui se ressemblent….des mots justes, qui blessent, font plaisirs, font saliver, nous laissent un souvenir, une frayeur, un goût amer. Certaines personnes excellent dans le maniement des mots, dans le langage. Mais le poids des mots résonne ensuite et fait son travaille…

Depuis plusieurs mois maintenant je me remets en question totalement, surtout sur l’esprit, et l’éducation de mes enfants mais ça s’est un autre sujet que j’aborderais prochainement. Aujourd’hui je voudrais dire que les mots peuvent faire mal, nous balançons des mots lorsque nous sommes en colère, énervés, fatigués, quand on voit que l’autre ne lâche pas. Dans mon enfance j’ai eu mal comme jamais, rien qu’avec des mots….mes souffrances n’étaient pas perceptible à l’œil. J’ai eu une enfance un peu particulière, très stricte, peu enclin à l’amour, très dévalorisante, peu de marque d’affection ou de tendresse. Ce qui explique aussi mon tempérament de feu. Pourtant cela fait plus de 10 ans que je travaille sur moi pour m’améliorer ; j’ai parlé, changé, grandit….et je continue à vouloir explorer de nouvelles pistes pour aller encore mieux avec moi même pour le bien de mon entourage !

Les parents toxiques peuvent faire avec des mots et des gestes beaucoup de mal… Effectivement il n’y a pas d’éducation parfaite, ni de parents parfaits, mais quand même je dirais qu’il a des pistes à ne pas explorer et à laisser derrière soit…j’ai connu les insultes, les brimades, les mots insultant, les mots dévalorisants, et d’autres aspects négatifs…

Avec chéri, des mots malsains, des tiraillements, la communication est toujours à couteau tiré, sensible. Des sujets qui font mal, des non-dits, des sous-entendus et pourtant tellement d’amour. Le chemin va être encore long avant d’être serein, mais je ne perds pas espoir….

Avec ma grande j’ai essayé tant bien que mal à faire au mieux, même si des fois je sais que je suis impulsive, j’essaie de m’améliorer, même si je sais que de temps à autre ma colère a dépassé mon contrôle, j’essaie de mieux faire. Les activités et la communication sont nos meilleurs alliés dans nos échanges, dans ma construction.

Avec ma mini j’essaie d’aller encore plus loin, en parlant de méditation, de pédagogie positive et bienveillante, de calme, de yoga, de relaxation, que des mots apaisants dans ce corps qui bouillonne….je prends déjà beaucoup de recul sur moi même et ça c’est plutôt pas mal.

Le poids des mots envers les autres, une arme facile et redoutable. Etre vrai c’est ce que j’essaie d’être, être moi même, qu’importe ce que les autres pensent ou surtout semblent interpréter de moi, de mes silences, de mes réponses, des mes actes, le principal c’est ce que je pense de moi. Même si j’ai des maladresses je n’en suis pas moins vrai, et j’ai le droit au respect, au vivre ensemble. Je pense que rien en ce bas monde ne peut fonctionner sans la sincérité, bien sûr ce n’est pas toujours facile, comprendre que l’autre puisse agir différemment que soi est compliqué, l’écouter seulement, et être soi, donner son avis sans écraser celui de l’autre, mais être faux n’est-il pas plus compliqué en faite ?

J’ai fait la paix avec moi même, je ne suis plus en colère, je n’ai plus d’amertume, je passe mon chemin, et ignore les gens qui me polluent mon espace, je me protège des parasites, des gens inintéressants et construis ma vie en osmose avec moi même !

Merci, bonjour, au revoir, pardon, pardonne moi, excuse moi, les mots de la politesse
Oser, je t’aime, je t’écoute, je prends le temps, j’observe, je t’entends, je partage, un câlin les mots  de l’amour
Timide, déterminé, réservé, égocentrique, énergique, créatif, curieux, passionné, têtu, les mots pour des tempéraments
Sourire, yeux pétillants, bonheur, joie, caresse, moments, fous rire, les mots du bonheur.

Les listes sont non-exhaustives, à vous de les compléter, les modeler, les créer à votre image.

Je suis lasse des mots méchants, des guerres, des mots balancés sans réfléchir, ce manque d’empathie m’irrite, ce manque d’ouverture d’esprit m’afflige….nous croyons évoluer avec toutes ces nouvelles technologie et en faite il se passe l’effet inverse, les gens deviennent des dégénérés égocentriques, nombrilistes. Heureusement, il m’arrive d’être fière en lisant un billet, en regardant autour de moi, des actions sont menées encore sans penser au business, ou à soi même….mais cela reste rare.

Pour terminer je vous dirais de vous satisfaire des petits bonheurs du quotidien, d’arrêter de faire la course au matériel le plus high tech, de vous faire plaisir en patientant, de créer quelque chose de fort pour vous et d’arrêter de vous regarder le nombril car la vie est pleine de petits bonheurs.

« L’amour, c’est ce fil invisible que l’on aime dessiner lorsqu’on relie les étoiles entre elles du bout des doigts » Guillaume Leleu482520_280325588766837_1432723795_n_opt

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 comments

  1. Maman Mammouth says:

    Voilà, finalement le fait que j’ai oublié ton article dans mes favoris était peut-être un acte manqué car finalement le lire ce matin tombe à pic! 🙂

    Tu as tellement raison… les mots ont tellement de pouvoir… pour détruire mais aussi pour construire quelqu’un.

    J’ai été élevée sans trop de mots assasins, pourtant parfois je me laisse aussi dépasser par la parole… surtout avec chéri depuis l’arrivée de notre tornade qui ne dort pas… la fatigue amène à l’agacement, aux rancoeurs… Je travaille beaucoup sur moi pour améliorer la communication entre nous deux.
    Ensuite avec mon Girafon j’essaie au mieux, j’ai pris ça comme une situation toute nouvelle, une page blanche à écrire où tout est à faire… même s’il m’arrive d’échapper un « j’en ai marre », un « tu me fatigues » par inadvertance.

    On est humain, l’erreur nous constitue, mais il y a une différence entre utiliser les mots pour faire mal, et parfois mal les utiliser sans vouloir blesser 🙂

Répondre à admin Annuler la réponse.